Home IMMIGRATION LIBYE : NOIR C’EST NOIR ! Le monde ferme les yeux sur...

LIBYE : NOIR C’EST NOIR ! Le monde ferme les yeux sur le marché des escales.

0
SHARE

Sans surprise, comme nous le mentionnions en 2011, malgré les quolibets et les mensonges à notre encontre, le chaos est bel et bien installé en Libye. Six ans après la chute brutale du frère Guide Mouammar Kadhafi, assassiné avec une violence inouïe, la Libye reste un état de non-droit où les groupes armés se disputent le territoire et les ressources tandis que de vastes réseaux commerciaux de contrebande d’armes opèrent en toute impunité.

La Libye, massacrée par les pays de l’Otan en 2011 est devenue un marché pour les esclaves contemporains. Un marché favorisé par les migrants. Un trafic complexe de réseau largement ignoré par le monde entier, surtout ceux qui ont fait injustement la guerre à la Libye. Quand après certains Occidentaux crient au loup, attaquant les migrants et les accusant de tous les maux du monde, il faut d’abord qu’ils se posent la question du pourquoi. Bien sûr, parmi les migrants, il y a des terroristes auparavant financés, formés et aidés par l’Occident.

Les migrants, que le pouvoir de la Jamahiriya arabe libyenne réussissait à contenir sont aujourd’hui transformés en esclaves en Libye. Ceci ressemble même à une industrie du donnant-donnant avec l’Occident, d’autant plus que la Libye est un pays de transit. Ceux qui s’enrichissent aujourd’hui sur le dos des Libyens. cette violation flagrante des droits de l’homme n’émeut visiblement pas les donneurs de leçons.

Les propriétaires d’esclaves, chefs de milices pour la plupart, qui vont d’un centre de détention pour les migrants à l’autre, pour s’en acheter, bénéficient d’une impunité abyssale. Ensuite, ils pratiquent le travail forcé et même l’exploitation sexuelle. Ils sont ouvriers dans la construction ou l’agriculture. Le pire c’est le silence des dirigeants africains. Comme s’ils préféraient que leurs ressortissants quittent la terre mère et aille crever loin du territoire…

Les migrants sont vendus entre 200 et 500 $ en moyenne et sont maintenus en détention pendant deux ou trois mois, selon les témoins. Beaucoup viennent du Nigeria, du Sénégal et de Gambie. Ils sont capturés au moment où ils se dirigent vers le nord de la côte méditerranéenne de la Libye, où certains tentent de prendre des bateaux pour l’Italie. Ils sont ensuite la proie sur un large éventail de groupes armés et les réseaux de contrebande. Ensuite s’en suivent tortures, extorsions de fonds, etc…

Le terroriste de Londres, celui qui a tué 22 adolescents à Manchester hier soir, est Salman Abedi. Il avait 22 ans. Il était d’origine libyenne. Sa famille s’était installée en Angleterre pour « fuir » le pouvoir Kadhafi….Voilà ce qu’ils ont fait de la Libye…

Source : MamaAfrikaTV / Par Allain Jules.

SHARE