Home ECONOMIE SENEGAL : le gouvernement adopte un budget 2018 de 6,7 milliards $,...

SENEGAL : le gouvernement adopte un budget 2018 de 6,7 milliards $, dont plus du tiers sera consacré aux secteurs sociaux

0
SHARE

Au Sénégal, le gouvernement a adopté, en conseil des ministres, le projet de loi des finances pour l’année 2018, avec un budget s’établissant à 3 709,10 milliards de francs CFA (environ 6,7 milliards $), contre 3 360 milliards de FCFA pour l’exercice qui se termine en décembre prochain. Soit une hausse de 10,4%.

Selon le relevé du Conseil des ministres, « il s’agit en réalité d’un budget orienté vers les grandes priorités sociales, qui privilégie les dépenses ayant un impact significatif, direct et immédiat sur le quotidien des Sénégalais, dans l’objectif de l’amélioration continue de leur bien-être ».

A cet effet, plus de 1 161 milliards de francs CFA, soit 42% du total des dépenses hors dette, seront consacrés aux secteurs sociaux. Dans le détail, 40 milliards de francs CFA serviront pour les bourses de sécurité familiale. 30 milliards de francs CFA iront à l’entrepreneuriat des jeunes et des femmes au cours de l’exercice.

L’Etat envisage également d’injecter 38 milliards de FCFA dans la formation professionnelle et l’apprentissage. Il devrait aussi mobiliser 27 milliards de FCFA pour les subventions aux intrants agricoles, 15 milliards pour le Programme d’urgence de développement communautaire (PUDC) et 14,5 milliards pour les domaines agricoles communautaires. De même, d’autres grandes affectations de ressources dans les secteurs de la santé et l’éducation devront être opérées pour accompagner les populations dans l’amélioration de leur quotidien.

La loi des finances 2018 met également un accent particulier sur la consolidation des investissements publics prioritaires tels que programmés dans le Plan Sénégal Emergent (PSE), notamment dans l’agriculture, les infrastructures et l’énergie.

L’exécution de ce budget haussier sera rendue possible grâce à une augmentation significative des recettes, reflétant la bonne dynamique de l’économie sénégalaise qui bénéficie des éloges du FMI au vu de ses performances récentes. Toutefois, la loi des finances 2018 se veut prudente face au niveau d’endettement, à l’efficacité et à la rationalisation des dépenses publiques. Le gouvernement veut maitriser la courbe de son endettement, seule note sombre des dernières évaluations du Fonds.

Source : Agenceecofin / Par Fiacre E. Kakpo

SHARE