Home SOCIÉTÉ SENEGAL : JOJO, cet OVNI devenu fantasme.

SENEGAL : JOJO, cet OVNI devenu fantasme.

0
SHARE

Sur mon mur Facebook hier nuit, j’ai eu l’impression de suivre minute par minute l’évolution d’un derby Barca VS Real, sauf que l’équipe de Barça était représentée par les pro « love story à la Jojo & Soum« . Donc toutes les femmes sénégalaises de la planète terre et des environs et l’équipe de Real représentée par les anti « Jojo attitude« , maname les éternels machos…à la Sénégalaise…

Mes amiEs postaient des messages du genre « Allez Jojo », « Jojo mo ko yorr », « Noo Jojo you nitt », bref, une multitude de réactions plus enflammées les unes que les autres…

Du coté de mes amIs, l’ambiance était tout autre : Jojo est traité de gangster au cœur tendre, d’anti-modèle, de tout en tout cas, limite il a complètement saoulé tous ces hommes, car tous disent la même chose : les filles, arrêtez de rêver, « Zozo » n’est pas le Sénégalais Lambda…aussi sûr que ‘’her name is « Calarisse »…

Et c’est à mes amis Sénégalais Lambda que je m’adresse.

S’il y avait un Grammy Award dans la catégorie « Spectateur Passif », je vous l’aurais décerné les yeux fermés. Une amie m’a dit un jour que si elle devait se réincarner, elle se réincarnerait en homme sénégalais, et vous savez pourquoi, parce que vous les êtes les plus chanceux de tous l’univers et je suis presque sure que si jamais on découvrait la vie extra-terrestre, vous resterez quand même les number one de la chance, socialement parlant.

La société a tranché en votre faveur : vous avez eu la part belle : une épouse à qui l’on a dit, depuis qu’elle est bébé (les « dampkatt » s’y sont mises, en plus des badiènes, tatas, copines de maman, et maman aussi) qu’elle devra être soumise à vos millions de milliards de volontés. Qu’elle devra être patiente dans toutes les situations, même les plus critiques, et même au péril de sa vie, qu’elle devra vous chauffer de l’eau tous les soirs avant votre descente, qu’elle devra prendre votre sac quand vous franchirez le seuil de la demeure qu’elle aura pris le soin de bien nettoyer, avant de poser dèèèlica-te-ment la petite noix de thiouraye sur les cendres ; pas sur la braise ; sur la cendre pas trop tiède, ni trop chaude (ndeysaane, même la technique de pointe, elle finit par en être experte), au point de se bruler les doigts…elle vous accueille avec un verre d’eau, vous plonge vos beaux pieds pedicurés par ses soins dans une bassine d’eau tiède, vous les masse amoureusement en vous demandant si votre journée s’est bien passée…ensuite, elle se dirige vers la cuisine, dresse la table et vous sert un diner qu’elle a préparé avec tout l’amour du monde. Entre temps, elle s’est démultipliée, car elle prépare à coté le grand combat du soir. Effluves enivrantes, perles en petit moyen, grands ou gros format, dépendant de l’intensité et du volume souhaités du son ‘’thiakass thiakass’’. La tenue appropriée pour le grand combat dépendra de son inspiration du moment, puisqu’il en existe mille et une en ce moment (ndeysane, encore une fois, mes sœurs sénégalaises se surpassent en terme d’innovation en djonguèologie), elle choisira peut être la danseuse orientale, la fatale infirmière, l’ange aux petites ailes au plumes douces et blanches, l’irrésistible ménagère, l’impitoyable policière, la ‘’pole danceuse’’, la classique, l’indémodable ‘’nuisette’’ ou encore la tenue bien de chez nous, le pagne juste insolent ou les mailles, maillées de partout. Oui, elle n’a pas manqué de créativité pour vous séduire et vous envoyer au nirvana (sans payer le ticket d’entrée, ni de bouteille, ni de table, s’il vous plait !) et vous ramener sur terre en l’espace de quelque minutes…Elle devra ensuite sacrifier son beau brushing qu’elle a payé 5000frs minimum (résultat des courses : une récente étude a constaté un boom sans précèdent dans les achats de perruques en cheveux « natrirel »), en plus du temps qu’elle a passé au salon…Et vous, pendant ce temps, vous êtes là, prenant tout cela pour acquis, pensant orgueilleusement que vous y avez pleinement droit, affichant distance et suffisance, souriant bêtement de temps en temps, certain que ce qu’elle a fait n’est que son devoir, et que bou ko defoul, ngueen wouti moromam bou ko def …si ce n’est pas déjà en cours de négociations…

Et madame, de son coté, continue à se démultiplier …pourquoi ? Parce qu’on lui a toujours dit que dieukeur sang la, dang ko wara tarbiyou, dang ko wara mougneul, dang ko wara degueul, soutoural ko…On lui a aussi dit, et bien imprimé au cerveau, que sey kharè la, boo si amè dom, diam nagn la, que sey, diamou yalla la, ke dangay mougn, nguir sey domm tekki.

Résumons la situation : votre épouse est convaincue qu’elle est votre inconditionnelle soumise à tous vos désirs (qu’elle l’assume ou on), qu’elle vous doit respect, affection et humble dévotion, qu’elle doit TOUT, absolument TOUT supporter parce que son salut dans l’au delà (paradis) dépend de votre niveau de satisfaction et que le salut de sa progéniture ici-bas, dépend de sa capacité à TOUT, absolument TOUT supporter. Elle finit même par croire que votre avis passe avant celui de Dieu. Elle se « khessalise » pour vous plaire, elle se pare de faux « faux ongles, faux cheveux, faux teint », fait tout ce qui déplait à Dieu, pour vous plaire, en étant convaincue que ‘’lou nekh sama djeukeur, di nekhal sama seuy, dégante na ».

Elle se trime au boulot pour vous « soutoural », participe financièrement, sans retenue, pour l’épanouissement de votre foyer, s’occupe des vaccins, des gouters, des devoirs, des sacs, des cahiers de liaison, des réunions de parents d’élevés, des tenues de sports, des blouses… de vos ami(e)s, cousines, tantes, sœurs, frères, de votre Papa et bien entendu last but not least, votre maman chérie . Tout y passe : …Getzner, Gagnila, Or, Soukeurou koor, Yebbi, bref, Tèranga sous toutes ses formes, dara dou doy, rien n’est trop beau pour votre sang…

Et vous, qu’est-ce qu’on vous inculque, depuis votre toute petite enfance ? Diabar dagn key yorr, deukeul ko, deukko ko…: On la loge, la nourrit, l’entretient et la djeufeundiko (wakhoumako dè !, dama ko degg). Quand bien même, ces 3 mots sont lourds de sens, vous a –on déjà « cassé l’os ? » (toth yakh bi), comme pour nous, dans les moindres détails ?! Honnêtement ?!

Combien parmi vous, peuvent aujourd’hui bomber le torse, et se targuer de « ma yoorr sama diabar à 100% ». Et même si c’est le cas (bravo en passant !), vous pensez que votre rôle se limiterait juste à ramener le pain du jour ? A vous occuper de votre « lady » et de votre progéniture financièrement ? Vous savez pourquoi Jojo a eu du succès lors du dernier épisode de l’interminable « Wiri-Wiri » ? Parce qu’il représente ce vos épouses veulent que vous soyez. Des au époux au cœur assez fort pour les défendre en toute circonstances, et assez tendre pour les aimer sans retenue…Des époux doux et aimants, des époux expressifs, qui savent aimer sans aucun calcul, généreusement, sans avoir peur de se montrer faible, parce que contrairement à ce que vous semblez croire, un homme amoureux, romantique, et attentionné, c’est tellement beau, tellement respectable, tellement…TOUT !

Vos épouses n’ont plus, par essence, besoin que vous les entreteniez, elles savent désormais le faire parfaitement toutes seules. Celui qu’elles veulent, c’est cet homme qui leur a fait la cour, qui leur envoyait de petits messages tendres et enflammés, qui leur montrait à quel point il tenait à elle. Elle a épousé cet homme là, et si elle s’était imaginé que vous alliez devenir celui que êtes devenu aujourd’hui, elle ne vous aurait certainement pas épousé.

Le Prophète Mouhamad SAW a dit, dans son dernier sermon, ceci « traitez vos femmes avec douceur », et il a aussi dit « L’homme est récompensé en donnant à boire à sa femme. » Rapporté par Tabarâny et authentifié par Albâny.).

Qui peut lever la main pour dire qu’il a déjà donné à boire à sa femme ? (Pas de triche nak, grossesse et maladie, ça ne compte pas).

Une femme a besoin de douceur et de tendresse. Vous pouvez lui offrir tout l’or du monde, sans douceur, sans attention, sans reconnaissance, sans expression de l’amour que vous ressentez pour elle, elle ne sera jamais épanouie et mourra à petit feu, de frustrations, de cancer, diabète, goitre ou AVC…

Au finish, beaucoup d’hommes au crépuscule de leur vie, se demandent pourquoi leurs enfants sont plus proches de Maman ; la réponse se trouve dans votre comportement des 40 dernières années!

Il est temps que nos hommes sénégalais retournent à l’essentiel, aux vrais enseignements, émanant de notre Seigneur (SWT)…La vie du prophète (SAW ) est pleine de leçons de vie, de par sa douceur, son humilité, sa gentillesse, sa générosité, sa simplicité, son sens de l’humour, vis à vis de ses épouses. C’est aberrant de savoir qu’un homme et une femme qui se marient ne se réunissent pas devant l’imam pour qu’il leur rappelle leurs droits et devoirs. A la place, l’imam fait un sermon destiné à des gens qui ne sont même pas présents ! Et Dieu sait que ça pourrait changer tellement de choses, de s’engager devant Dieu à respecter ses devoirs vis à vis de son conjoint ! Commençons alors à réunir les futurs mariés à la mosquée, devant l’imam, ça sera déjà un grand pas !

Bref…En attendant, Viviane, au nom de toutes les femmes sénégalaises, a dit : « no, no, bou gnou nangou gnou gnou tek stress, sougnou khol di feess, gnom gnou diouk nè fesss » !

En tout cas, mane nèna fess, balaa gnou mey Pess !

SHARE