Home A LA UNE SENEGAL : « Notre pays est un modèle démocratique mature ».

SENEGAL : « Notre pays est un modèle démocratique mature ».

0
SHARE

Le 30 juillet 2017, les sénégalais sont appelés aux urnes pour renouveler leur législature. Près de 50 listes ont été déjà déposées par les différents partis. Un rendez-vous important dans l’histoire politique du pays. Selon le président Macky Sall toutes les dispositions sont prises pour que ce scrutin se déroule dans de bonnes conditions.

Lors de son discours pour la fête de la Korité lundi 26 juin 2017, le président Macky Sall a tenu à éclairer les sénégalais sur les dispositions prises concernant la préparation des élections législatives : “Dores et déjà, toutes les dispositions ont été prises par le gouvernement, le ministre de l’intérieur en charge de l’organisation des élections n’a ménagé aucun effort pour que le scrutin se déroule dans d’excellentes conditions. Ce sont les instructions que j’ai données.”.

Dans la pluspart des pays africains, les élections riment parfois avec une violence et sont souvent sujettes à de multiples perturbations. Cependant, le Sénégal reste un pionier dans l’apaisement durant ces périodes de tension politique. Le chef de l’Etat s’est également prononcé sur la consolidation de la démocratie dans le pays qui est un véritable pilier de développement : “Comme vous le savez, nous allons vers des élections législatives qui constituent une étape importante dans la marche démocratique du Sénégal, je pense que nous allons la franchir et la surmonter avec allégresse et lucidité car notre pays est un modèle démocratique mature. le Sénégal a eu à faire face à des épreuves beaucoup plus difficile”, a-t-il dit.

Durant plusieurs mois, le choix des candidats et de dépôt de la liste pour les élections législatives ont été entachés de disputes, d’incompréhension de la part de certains ainsi que de surprises quand la liste finale a été dévoilée avec un nombre très élevé de candidats  : 47 au total. Jamais dans l’histoire politique du pays, une élection législative n’a enregistré un aussi grand nombre de challengers pour une députation. Lors des législatives de 2012, 24 listes seulement étaient en compétition.

Le nombre de liste ne va apparement pas faciliter le travail aux électeurs qui doivent choisir parmi cette pléthore de prétendants politiques. Cette situation inédite a poussé le président Macky Sall a s’exprimé sur ce point crucial : “Je pense que face à cette proliférations des listes qui sont au nombre de 47, la Cena et les acteurs pourront trouver des convergences à même de permettre à tous d’exercer leur droit sans entrave.”.

Enfin, il a tenu a lancé un appel à la classe politique : “Je lance un appel à la classe politique et à tous les citoyens pour qu’ils se mobilisent pour exercer leur droit et leur devoir de citoyen.”.

SHARE