Home SOCIÉTÉ TIRAILLEURS SENEGALAIS : Recensement et dépôt des dossiers de naturalisation.

TIRAILLEURS SENEGALAIS : Recensement et dépôt des dossiers de naturalisation.

0
SHARE
Avant le mois de mai 2017, Mémoires & Partages, en lien avec toutes les associations de soutien aux tirailleurs sénégalais, lance une grande campagne de recensement des tirailleurs sénégalais concernés par la décision de François Hollande.
Le président François Hollande s’est engagé mardi 20 décembre 2016 à faciliter l’octroi de la nationalité française aux tirailleurs sénégalais, ces soldats d’Afrique subsaharienne qui ont combattu dans les rangs de l’armée française.

« J’ai demandé qu’il y ait des instructions très claires qui soient données pour qu’il y ait toutes les facilités pour leur permettre d’accéder à la nationalité française…C’est eux qui formeront cette demande mais on compte bien marquer la reconnaissance. Il n’y a pas plus belle reconnaissance que de pouvoir accueillir ces anciens combattants dans la nationalité française » a déclaré le chef de l’Etat à l’issue d’un entretien à Paris avec le président sénégalais Macky Sall, en visite d’Etat à Paris.

Aissata Seck, élue socialiste de Bondy, avait été à L’initiative de la pétition, demandant la naturalisation des tirailleurs, que nous avons aussitôt soutenu et dont nous avons été les premiers signataires. Mme Aïssata Seck, qui suit depuis plusieurs années les demandes de naturalisation déposées par ces anciens soldats déclarait notamment « « Sur les 30 ayant entrepris ces démarches à Bondy, 29 ont essuyé un refus« , en soulignant notamment la difficulté de fournir des documents d’état-civil pour ceux nés dans des villages où les registres de naissance n’existaient pas.

Au nom de Mémoires & Partages, Karfa Sira Diallo avait aussitôt réagi dans l’Express du 20/12/2016 pour saluer « un pas significatif » mais aussi déplorer « l‘absurde, inefficace et injuste obligation de résidence qui est faite à ces anciens combattants« , contraints de demeurer en France pour pouvoir toucher leur pension.

L’association internationale Mémoires & Partages, consciente des incertitudes qui pèsent sur une annonce aux périmètres et conditions floues, mais surtout prévenante quant au contexte électoral, a décidé d’assister les tirailleurs sénégalais concernés par cette annonce.

Ainsi, jusqu’au 7 avril 2017, un bureau sera ouvert auprès de nos services, pour répertorier, préparer et accompagner les dossiers de demande de naturalisation des tirailleurs sénégalais.

Les tirailleurs peuvent adresser leurs dossiers, par courrier, à Mémoires & Partages, 5, place Camille Jullian, 33000 Bordeaux.

Patrick Carl : Le bureau de Mémoires & Partages

SHARE