Home MUSIQUE SÉNÉGAL – Une découverte artistique nommée Miriam Kanté

SÉNÉGAL – Une découverte artistique nommée Miriam Kanté

0
Miriam Kanté ©Ze-Africanews

Miriam Kanté est une artiste chanteuse franco-sénégalaise avec des origines italiennes et espagnoles. Elle a été invitée par le grand chanteur sénégalais Pape Diouf, leader de la Génération Consciente sur scène lors de la soirée de gala caritative du vendredi 23 décembre 2022 à Paris. Ze-Africanews est allée à sa rencontre.

Qui est Miriam Kanté?
Autodidacte, elle commence par le piano classique puis passe l’examen d’entrée au conservatoire. Mais très vite elle change d’avis et veut danser. À trois ans, elle pratique déjà la danse classique, à douze ans, elle se met au moderne jazz. Elle a pratiqué également le flamenco (berceau de ses origines). C’est en Andalousie, qu’elle croise sur son chemin les gitanes, chanteurs de flamenco, elle qui ne parle même pas espagnol, mais elle s’approprie rapidement de cette musique gitane. Cependant, elle est déjà attirée par d’autres cultures, d’autres musiques. Petite anecdote : à trois ans, alors qu’elle est avec sa famille déjeune un grand hôtel à Megève dans un hôtel-restaurant, par une caprice qui passe, elle veut coûte que coûte se mettre dans les genoux d’une dame qui s’occupait du ménage dans l’hôtel. C’était une mama sénégalaise, la chaleur humaine de cette femme, son affection envers elle, marquera à jamais sa vie.

Son attirance pour l’Afrique…
Très curieuse et ouverte d’esprit, Miriam adore voyager et découvrir le monde. Elle est attirée par l’Afrique, et particulièrement par le Sénégal. Mais dans un premier temps, elle va se rendre au Maroc, en Tunisie, car elle aime la danse orientale. En Tunisie et des grands producteurs lui proposeront un contrat, ainsi que la réalisation d’un clip, son père s’y oppose, c’est la fin de l’histoire avec la Tunisie. Depuis sa tendre enfance Miriam a été tellement attirée par l’Afrique, berceau de l’humanité qui selon elle est “une destinée”. Alors qu’elle n’a que 16 ans, insouciante, un vieux sage Marocain lui prédit : “Tu épouseras un homme qui n’est pas de ta couleur et tu iras vivre dans son pays où tu seras très heureuse & célèbre”. Une prédiction qui, même si elle n’avait pas d’importance à ses yeux à cette époque-là, se concrétise dans le temps : Miriam va rencontrer son mari d’origine sénégalaise qui était encore étudiant, un coup de foudre qui va se concrétiser par un mariage. Ils ont une fille âgée d’une vingtaine d’années et qui pratique le mannequinat.

Des chansons engagées sur l’apartheid et l’esclavage…
Le divorce de ses parents alors que Miriam a sept ans suivi de la maladie de sa maman, l’affectent durement. Elle est alors livrée à elle-même, elle s’adonne ainsi à son art et à la spiritualité pour oublier et panser ses douleurs. Elle reste cependant timide et introvertie, elle s’enferme et compose. Miriam commence à écrire des chansons engagées notamment sur l’apartheid, des sujets l’ont marqué durant ses années de collège. C’est un documentaire sur le même thème qui la rend inconsolable, elle fera une déprime pendant une semaine. Elle regarde des films sur l’esclavage “La couleur pourpre”. Elle demandera souvent maman en pleurant : “Pourquoi on fait mal à ses humains ?”

Miriam Kanté ©Ze-Africanews

Le Sénégal : Un véritable coup de foudre…
Elle découvre le pays par le biais de son mari. Quand elle se rend au pays de la Téranga, elle est extrêmement touchée et attristée par la pauvreté et certaines difficultés, le manque d’eau. Elle veut tout de suite aider : Elle fera plusieurs œuvres caritatives et humanitaires. Depuis elle s’y est rendue plus de dix fois. Ce pays qu’elle définit comme un pays riche de par sa culture, ses couleurs, sa chaleur humaine et par la dignité du peuple sénégalais, elle l’aime de tout son cœur, elle qui ne connaît que la couleur du cœur. La première fois que Miriam se rendit au Sénégal, ce fut un véritable coup de foudre, elle est sous le charme de tout et surtout de la culture sénégalaise. Elle s’intègre très vite, s’intéresse à la cuisine locale et d’ailleurs elle apprend à cuisiner tous les plats (le thiep, le mafé, le soupe kandja…). Elle s’habille en tenue sénégalaise et chante en wolof.

À voir aussi  CÔTE D'IVOIRE : Soukeïna Koné, fille d'Alpha Blondy.

Son répertoire musical…
Au Sénégal, elle chante dans un premier temps, avec le groupe Tabou sur la petite côte. Cependant, elle a toujours aimé la musique américaine notamment Withney Houston, Marvin Gaye, Mariah Carey, Luther Vandross, Lionel Ritchie, Aretha Francklin; le Rythme and blues: Otis Redding. Grande mélomane depuis son tendre enfance, elle adore le reggae : Bob Marley, Alpha Blondy, Steel Pulse ou Ub40 l’accompagnent sur sa playliste. Elle écoute également Céline Dion, Jean-Jacques Goldman, Cabrel ou Gilbert Montagné. Elle est entièrement séduite et passionnée par le “Mbalax”. Elle découvre “Seconds” le duo de Youssou’ Ndour et Neneh Cherry. Une grande histoire d’amour commence entre elle et la musique Sénégalaise. Elle commence à décortiquer toutes les musiques Sénégalaises passant par Omar pene, Thione Seck, Assane Ndiaye, Alioune M’baye Nder Souleymane Faye, Ismaël Lô, Cheikh Lô, Baaba Maal, Viviane N’ Dour, puis Pape Diouf.

Sa rencontre avec Pape Diouf, leader de la génération consciente…
Un coup du destin ! Alors que Miriam est en voyage à Dakar, elle cherche à voir Pape Diouf en concert puis on lui dit qu’il est en Europe. Elle est déçue car son souhait c’était de le rencontrer. Assise dans un hôtel de la place, elle se retourne et voit Pape Diouf derrière elle, elle n’en revient pas. Elle se lève, l’interpelle et ils discutent, Pape diouf très accueillant, humble, l’invite chaleureusement en vip avec sa famille sur la petite côte à un concert. Il lui fera l’honneur d’une composition spécialement pour elle : une chanson entière ! Miriam très touchée par le geste, se liera d’amitié avec le chanteur et lui fera par la suite part de sa passion pour la chanson. Ce dernier lui demande une vidéo. Elle lui envoie une interprétation de “Pas toi”, une chanson de Goldman. Pape Diouf lui propose de monter des projets artistiques ensemble. La chanson “Sadio” est leur dernière collaboration, chantée en français et en wolof, elle sera interprétée à la soirée de gala au Méridien à Paris devant un public admiratif. Elle est en train de préparer un duo avec le leader de la génération Consciente ainsi qu’un single.

Miriam Kanté ©Ze-Africanews
Miriam Kanté ©Ze-Africanews
Miriam Kanté ©Ze-Africanews
Miriam Kanté ©Ze-Africanews
       

Laisser un commentaire