Home AFRIQUE DE L’OUEST GHANA : Le pays veut se passer de l’argent du FMI.

GHANA : Le pays veut se passer de l’argent du FMI.

0
SHARE
ph: negronews.com

Le Ghana va se passer des crédits du Fonds monétaire international. Il compte financer son budget grâce à ses propres recettes. C’est la décision du président ghanéen Nana Akufo-Addo, élu fin 2016. Il pense que «Nous devons abandonner notre mentalité de dépendance qui compte sur l’aide et la charité, dissocier l’Afrique de l’image de mendiante qui lui est associée ».

Nana Akufo-Addo, avait confirmé son intention de ne plus avoir recours à l’assistance du Fonds monétaire international (FMI), au terme de l’actuel programme économique et financier triennal appuyé par la facilité élargie de crédit (FEC). C’était à l’occasion de son deuxième discours sur l’état de la nation, le jeudi 08 février 2018, devant le parlement.

« Je suis ravi d’annoncer que le programme appuyé par la facilité élargie de crédit qui a débuté en 2015 et qui est soutenu par le FMI, prendra fin cette année », avait-il déclaré. Ajoutant que « la performance macroéconomique relativement bonne en 2017 soutiendra fortement la réussite de ce programme (…) Nous sommes déterminés à mettre en place des mesures pour assurer l’irréversibilité et maintenir la stabilité macroéconomique, afin que nous n’ayons aucune raison de demander à nouveau l’assistance de cette puissante organisation mondiale ». En d’autres termes, le chef de l’État ghanéen a décidé de ne pas solliciter de renouvellement du programme du FMI.

D’après la Banque mondiale, la croissance du PIB ghanéen sera la plus forte du continent africain, devant celle de l’Éthiopie, à pratiquement 8,5%. Le gouvernement compte en faire bon usage pour combler le déficit, qu’il a pour objectif de réduire à 3% en 2019.

SHARE