Home CHRONIQUES MALI : Emmanuel Macron réaffirme l’engagement militaire de la France dans le...

MALI : Emmanuel Macron réaffirme l’engagement militaire de la France dans le pays.

0
SHARE
Présidence du Mali service communication

Le président malien Ibrahim Boubacar Keita a accueilli son homologue français Emmanuel Macron à Gao vendredi 19 mai 2017. C’est la première visite du président français en Afrique depuis son élection à la présidence le 7 mai dernier.

Lors de cette rencontre le président Emmanuel Macron a confirmé l’engagement militaire de la France dans le pays et au Sahel pour la sécurité de la région, évoquant une accélération des opérations contre les groupes djihadistes, lors d’une visite aux troupes françaises, à Gao, une ville du Mali, situé sur le fleuve Niger
.
« La France est engagée depuis le début à vos côtés et ce que je suis venu ici vous dire, de manière très claire, c’est qu’elle continuera à l’être, de la même manière », a-t-il dit d’une conférence de presse commune avec le président Ibrahim Boubacar Keïta. C’est une première pour Emmanuel Macron de se rendre sur un théâtre d’opération depuis son investiture.

Présidence du Mali service communicationSur la question militaire « il est indispensable aujourd’hui que nous accélérions », a-t-il poursuivi. « Nous l’avons bien vu durant ces derniers mois, les terroristes islamistes s’organisent, se regroupent, sont en train de se fédérer et donc nous serons intraitable à l’égard de ces derniers.» a-t-il conclut.

Les forces de l’armée françaises sont au Mali depuis janvier 2013. Leur objectif : chasser les groupes djihadistes dans nord du pays dans le cadre de l’opération Serval.

L’opération Barkhane a pris le relais depuis août 2014 pour stabiliser le Sahel. 4000 soldats sont déployés dans cinq pays ouest africain : le Mali, le Niger, le Burkina Faso, le Tchad et la Mauritanie. 1700 éléments sont dans la seule région de Gao.

A noter que malgré cette présence des forces françaises, maliennes et onusiennes, la sécurité du Sahel reste précaire. Certains zones sont régulièrement ciblées par des attentats meurtriers.

SHARE