Home FOOTBALL LIGA – Traitement spécial pour les joueurs musulmans par le FC Barcelone

LIGA – Traitement spécial pour les joueurs musulmans par le FC Barcelone

0
FC Barcelona @Capture Facebook

Le mois béni de Ramadan a débuté le mardi 13 avril 2021 dans beaucoup de pays musulmans. Le monde sportif doit s’adapter à ces 30 jours pendant lesquels les jeûneurs ne peuvent ni manger ni boire de l’aube au crépuscule. Le FC Barcelone qui compte trois joueurs musulmans dans son effectif a trouvé un régime alimentaire spécial et adapté. Miralem Pjanić, Ousmane Dembélé et Ilaix Moriba, seront suivis de près par la nutritionniste Toña Lizárraga pour leur faciliter cette période de jeun.

Les joueurs musulmans du FC Barcelone n’ont pas à s’inquiéter dans ce mois béni de Ramadan, un mois sacré pour les musulmans du monde entier. Miralem Pjanić, Ousmane Dembélé et Ilaix Moriba vont bénéficier d’un traitement spécial afin d’allier l’obligation religieuse avec les exigences de leur haut niveau sportif. Les trois joueurs pourront manger des produits liquides ainsi que de la viande « halal » tout au long de ce mois.

Le monde sportif n’est pas resté indifférent à ce geste, il y trouve une marque de solidarité profonde et un respect de la foi de leurs joueurs de confession musulmane. Dans un monde devenu maintenant un village planétaire, la tolérance et le respect sont des gages de paix et de concorde. C’est une leçon du FC Barcelone que tous les clubs vont sans doute apprendre et retenir. 

À voir aussi  SÉNÉGAL - Yatma Lô donne des conseils aux lutteurs qui veulent pratiquer le MMA

C’est une tradition dans ce club. Les différences éthiques ou religieuses ont peu d’importance entre les joueurs de football catalans. L’ancien international malien, Seydou Keita qui a évolué au club Catalan de 2008 à 2012, a magnifié cet esprit de solidarité et de respect des principes de la laïcité. Chacun peut pratiquer sa religion sans être gêné en Catalogne. « Au Barça, notre cause à nous tous, c’est le football et chacun respecte les convictions de l’autre. Personnellement, quand j’ai l’occasion de faire mes prières au stade ou durant les déplacements, je le fais sans que cela ne choque qui que ce soit. », avait déclaré le numéro 15 malien en 2012.

       

Laisser un commentaire