Home A LA UNE SÉNÉGAL : Souleymane Bachir Diagne Honoré par le département de philosophie.  

SÉNÉGAL : Souleymane Bachir Diagne Honoré par le département de philosophie.  

0
SHARE
Souleymane Bachir Diagne ©Fatou W. Sambe

En Face du département de philosophie de l’université Cheikh Anta Diop de Dakar s’est tenue vendredi 02 juin 2017 la cérémonie officielle des “48h du département”. La manifestation de cette année a été une particularité car elle a été marquée par la présence du grand philosophe de renommée Souleymane Bachir Diagne.

Souleymane Bachir Diagne est né en 1965 à Saint Louis, l’ancienne capitale du Sénégal. Il est l’auteur de l’ouvrage ”Comment philosopher en islam” qui a reçu de nombreuses appréciations de la part des lecteurs. Il est professeur en langue française à Columbia University aux États-Unis. Il est également spécialiste de l’histoire des Sciences et de philosophie et de la philosophie de l’islâm.

L’annonce de sa participation à la cérémonie, a suscité un grand intérêt auprès du public qui est venu nombreux. Un préau en tuile blanche a été aménagé pour l’occasion. Si certains étudiants ont été présents pour l’écouter, d’autres voulaient une bonne fois, mettre un visage sur le nom tant entendu et enfin découvrir qui était Souleymane Bachir Diagne ?

Vêtu d’un sabador blanc et armé d’une simplicité naturelle, le philosophe dont sa présence intimide l’assistance, a animé le panel sous le thème : “Repenser l’Appartenance Religieuse”.

©Fatou W. Sambe

Ba, le président du Club de philosophie et organisateur de l’événement, a été le premier à prendre la parole pour introduire l’hôte de marque. Il est revenu tout d’abord sur la particularité de cette journée : “Les 48h de cette année, ont  un sens particulier car il ne s’agit pas seulement de célébrer le département durant les deux journées d’échanges mais il s’agit de rappeler notre amour à l’égard de cette discipline.”  Il a ensuite remercier le professeur Souleymane Bachir Diagne avant de glisser vers un ton plutôt philosophique : “Au-delà des sentiments d’affection et d’estime cordiale qui vous lient avec la philosophie, votre attachement aux valeurs que vous avez toujours incarné avec élégance et dignité dans ce département sont immenses.”.

«Je sens tout le poids des mots qui ont été prononcé. Il a été question d’affection, d’estime, d’amour et ceux sont des mots qui conviennent dans des rencontres comme celle-la.».

Le chef du département Malick Diagne quand à lui, se dit être dans une situation cocasse s’est exprimé ainsi :  «Devant mes étudiants, mais également devant mon professeur, je ne sais pas quelle statue j’ai aujourd’hui ? Et ça c’est vraiment la magie que le savoir peut établir.». Il a ensuite prononcé quelques mots à l’endroit de l’invité vedette : «Nous sommes tous réunis devant notre Honorable professeur et Dieu sait que nous sommes tous comme vous, intimidés, quand nous l’avons devant nous parce que nous mesurons l’étendu du savoir qui nous sépare de lui et ce qu’il nous a inculqué et nous essayons tant bien que mal de vous le transmettre.». Ainsi selon Malick Diagne : “Cette journée est une autre forme d’apprentissage de la philosophie hors des amphis étouffante.”.

©Fatou W. Sambe

Après ces prises de parole, ce fut autour de Souleymane Bachir qui selon ses propres mots, se retrouve à son tour intimidé par tout ce que a été dit : «Je sens tout le poids des mots qui ont été prononcé. Il a été question d’affection, d’estime, d’amour et ceux sont des mots qui conviennent dans des rencontres comme celle-la.».

De la même manière que Platon l’aurait souhaité, Souleymane Bachir Diagne a  commencé son discours par définir le mot « Philosophie » et voilà ce qu’il a dit : «Lorsqu’on parle de la philosophie, lorsque que l’on donne une définition de cette discipline qui est la nôtre comme étant « l’amour de la sagesse», on insiste souvent sur la «sagesse» évidemment parce que c’est le but, mais il faudrait avant de parler de la sagesse, s’arrêter d’abord  sur la définition de la «filia», cette Amour qui est à la fois amour du but, amour de la destination et la sagesse mais également amour qui fait une communauté.».

Souleymane Bachir Diagne s’est senti honoré d’être choisi comme parrain du club de philosophie de l’université Cheikh Anta Diop pour les “48h du département”.

 

SHARE