Home SÉNÉGAL SÉNÉGAL : La ministère des Affaires étrangères inaugure son département d’état-civil

SÉNÉGAL : La ministère des Affaires étrangères inaugure son département d’état-civil

0
Aïssata Tall Sall @Senenews

La ministère sénégalais des Affaires étrangères et des Sénégalais de l’extérieur a inauguré, le vendredi 05 février 2021, sa nouvelle Direction des Affaires Juridiques et Consulaires. C’est une vieille doléances des Sénégalais de la diaspora qui vient d’être concrétisée.

Aïssata Tall Sall, la ministre des Affaires étrangères et des Sénégalais de l’extérieur a inauguré, vendredi, les locaux de la nouvelle Direction des Affaires Juridiques et Consulaires. « L’état-civil est une administration extrêmement importante dans un Etat qui se veut respectable et fiable, car c’est à partir de l’état-civil que les déclarations de naissances, de mariages, de décès, qu’un Etat constitue tout ce qu’on peut appeler ses statistiques », a-t-elle expliqué. C’est, selon elle, à partir de ces statistiques que ses politiques de développement sont tracées, que ses partenaires au développement peuvent porter des analyses. 

La maire de Podor estime que c’est un domaine extrêmement important pour un État qui se veut respectable comme l’est l’État du Sénégal et comme l’est son administration. « C’est la raison pour laquelle son Excellence le Président Macky Sall nous a donné instruction de tout faire, nous, tous ministres du gouvernement mais particulièrement nous en ce qui nous concerne, pour sécuriser notre état-civil pour le fiabiliser. Mais on ne peut pas avoir un état-civil sans avoir la structure matérielle qui doit le porter », a souligné Aïssata Tall Sall.

À voir aussi  BÉNIN : Louise MUSHIKIWABO célèbre le Bénin, un État membre modèle

Ce bureau a pour mission de recevoir toutes les déclarations des Sénégalais, relatives à l’état-civil, quand ils sont à l’étranger. Il concerne notamment les certificats de mariages à l’étranger, la déclaration des enfants à la naissance et aussi les actes de décès à l’étranger. « Et tous ces actes doivent être transcrits ici dans le bureau de l’état-civil. C’est aussi un bureau de traduction ; car il arrive que nous recevions des documents dans des langues étrangères », a indiqué le ministre. Et étant donné que notre langue officielle est le français, il faut, selon Aïssata Tall Sall, que ces documents soient traduits et certifiés par le ministère comme étant des traductions conformes pour être pris en considération.

La ministre des Sénégalais de l’extérieur a également mis l’accent sur l’organisation mise en place au sein du bureau d’état-civil pour permettre aux Sénégalais de la diaspora de bénéficier d’un service de qualité. « Tout a été fait pour que nos compatriotes ne perdent pas de temps, qu’ils soient reçus dans des meilleurs conditions, avec des tickets pour pouvoir sécuriser les rangs et qu’il n’y ait pas de bousculades encore moins de cafouillages totales. Et cela est extrêmement important », a-t-elle assuré.

       

Laisser un commentaire