Home ÉDUCATION SÉNÉGAL – Les 7 syndicats d’enseignants exigent le limogeage du ministre de...

SÉNÉGAL – Les 7 syndicats d’enseignants exigent le limogeage du ministre de la Fonction publique

0
Mariama Sarr

Les groupes des 7 syndicats d’enseignants communément appelés (G7), se sont réunis en conférence de presse mercredi 17 mars 2021 pour décrier l’attitude du gouvernement du Sénégal. Ils exigent le limogeage du ministre de la Fonction publique Mariama Sarr qui selon eux, est la source des lenteurs administrative et la non-matérialisation des accords signés avec le gouvernement.

Les 7 syndicats les plus représentatifs de l’éducation ont exigé le limogeage du ministre de la Fonction publique ce mercredi 17 mars lors d’une conférence de presse à Dakar, la capitale sénégalaise. Selon le G7, la ministre Mariama Sarr est la seule source de leur problème. Par ailleurs, les syndicalistes condamnent les propos du directeur de la formation qui les accuse de pousser les élèves à participer aux récentes manifestations qui ont secoué le pays, des manifestations qui ont été provoquées par l’affaire judiciaire Adji Sarr – Ousmane Sonko.

« L’Etat qui s’était engagé à ne plus toucher le régime indemnitaire avant sa correction, a manqué à sa parole. L’immobilisme dans la gestion de la carrière des enseignants commende le limogeage de la fonction publique. Les enseignants sont fatigués, démotivés, découragés, leur carrière est plombée », martèle Abdoulaye Ndoye Secrétaire général du Cusems, membre du G7.

À voir aussi  MALI : (COVID-19) Les frontières aériennes et terrestres du Mali rouvriront le 25 et le 31 juillet respectivement

Selon Sahourou Sène, un autre membre du groupement syndicat, le G7 est le seul groupement qui a suspendu son mot d’ordre avant de contribuer à un montant symbolique dans la lutte contre le covid-19. « Dis-moi quel est le seul corps qui a sorti au minimum 18 millions pour le remettre au gouvernement sénégalais, c’est les enseignants. Et pourtant au moment ou nous l’avions fait, le gouvernement nous devait beaucoup de choses », a-t-il déclaré.

Toutefois, le G7 exige la libération de leurs camarades interpelé lors des manifestations pour la libération d’Ousmane Sonko, un professeur d’Espagnol qui est en poste dans la région de la Casamance, au sud du Sénégal . Ils condamnent fermement l’attitude du directeur de la formation et Mouhamadou Moustapha Digne qui estime que les enseignants ont instrumentalisé les élèves pour participer aux manifestations. Ainsi, ils n’excluent pas de réagir autrement si le gouvernement ne répond pas en urgence à leurs préoccupations, livre Walf Radio.

       

Laisser un commentaire