Home AFRIQUE AUSTRALE AFRIQUE DU SUD : La loi électorale jugée inconstitutionnelle

AFRIQUE DU SUD : La loi électorale jugée inconstitutionnelle

0
©Page facebook Cour constitutionnelle Afrique du Sud

La présente loi électorale ne permet pas aux candidats indépendants de se présenter aux élections. La Cour constitutionnelle la juge inconstitutionnelle.

Cette décision pourrait changer la donne. Les sud-africains désireux de se porter candidats, pourront désormais se présenter aux élections nationales et provinciales sans avoir besoin le soutien d’un parti. Seuls les membres des partis politiques étaient autorisés à se présenter aux élections, la voie aux scrutins est maintenant ouvert aux candidats indépendants avec cette nouvelle décision de la Cour.

Face à tous les scénarios politico-judiciaires, et selon les analystes, les sud-africains ne font plus confiances aux partis politiques et expriment leur deception en leur encontre. La baisse du taux de participation aux élections en est une démonstration frappante.

Sur le ring politique, trois partis traditionnels occupaient le terrain : le parti historique au pouvoir l’ANC face aux partis d’opposition à savoir l’Alliance démocratique et les Combattants de la liberté économique. L’électorat sud-africains les accusent ne pas avoir respecté l’ensemble de leurs promesses électorales. Le Parlement a deux ans pour modifier la législation.

Sélectionné pour vous :  LIBYE : Khalifa Haftar s’autoproclame nouveau chef du pays.

A noter que la Cour Constitutionnelle d’Afrique du Sud est la plus haute instance judiciaire d’Afrique du Sud. Elle est instituée en 1994 par la Constitution intérimaire de 1993 et confirmée par la Constitution de 1996. Elle se compose de 11 juges, nommés pour une période non-renouvelable de 12 ans. Ses premières sessions se sont tenues dès février 1995. Depuis février 2004, la Cour a son siège à Constitution Hill, Braamfontein, à Johannesburg.