Home TRANSPORT MADAGASCAR – Un projet de construction de deux lignes de téléphérique avant...

MADAGASCAR – Un projet de construction de deux lignes de téléphérique avant 2023

0

Le gouvernement malgache a l’ambitieux projet de construire deux lignes de téléphérique avant les Jeux des îles de 2023. Le projet, dévoilé en Conseil des ministres, le 24 février 2021, a pour but de moderniser les transports en commun et de décongestionner la capitale Antananarivo.

Madagascar se met à la modernisation de ses transports en commun. Après le projet tramway, le gouvernement compte mettre en service avant 2023, deux lignes de téléphérique dont le coût des travaux n’a pour le moment pas été révélé. Ce projet a été annoncé par le chef de l’Etat Andry Rajoelina lors de son adresse à la Nation le 31 décembre 2020. Ces lignes permettront, à terme, de réduire les embouteillages qui paralysent la capitale. « Nous devons réformer et moderniser le transport à Antananarivo », avait-il déclaré.

Deux principales lignes de téléphérique seront ainsi établies dans la commune urbaine d’Antananarivo. Le premier reliera Anosy à Ambatobe et le deuxième Anosy à Ambanidia. 274 cabines téléphériques, d’une capacité de 10 à 12 personnes chacune, circuleront sur ces lignes qui auront 8 stations pour 28 000 à 38 000 passagers par jour. La ligne dite rouge, sur un trajet de 2,60 km partant d’Ambanidia, devrait mettre 10 minutes pour arriver à Anosy. La ligne dite jaune, sur un trajet de 9, 21 km partant d’Anosy, devrait mettre une trentaine de minutes pour atteindre Ambatobe.

À voir aussi  SENEGAL : L'autoroute Ila Touba livrée avant décembre 2018.

Le marché a été confié à deux groupes français : Poma, leader mondial de transport par câble et Colas, un géant des gros travaux de construction. Les deux entreprises ne disposent que de deux ans pour installer les 19 pylônes et les quatre arrêts sur la ligne rouge reliant Anosy à Ambatobe et les 56 pylônes et huit arrêts sur la ligne jaune reliant Anosy à Ambanidia.

Les travaux seront supervisés par la présidence de la République, le ministère chargé des Transports, le ministère de l’Aménagement du territoire et des travaux publics et la Commune urbaine d’Antananarivo. 

       

Laisser un commentaire