Home SÉNÉGAL SÉNÉGAL – « Ceux qui ont écrit ce mémorandum doivent tous être emprisonnés »...

SÉNÉGAL – « Ceux qui ont écrit ce mémorandum doivent tous être emprisonnés » dixit El Hadj Diouf

0

Suite à la publication du mémorandum le mercredi 26 mai 2021 par le Mouvement pour la Défense de la Démocratie (M2D), Maître El Hadji Diouf a tenu une conférence de presse ce vendredi 28 mais en guise de réponse à ce qu’il considère comme des accusations fallacieuses venant de « voleurs qui crient aux voleurs ». Face à la presse, Me El Hadji y est allé avec une certaine virulence, ce qui laisse planer un véritable rendement de compte. L’avocat s’en est ouvertement pris au M2D, au leader de Pastef Ousmane Sonko et à l’activiste Guy Marius Sagna. Il exige par ailleurs la création d’une entité dénommée : regroupement de toutes les victimes de Ousmane Sonko, Guy Marius Marius et du M2D.

C’est un Me El Hadji Diouf déchaîné qui a fait face à la presse ce vendredi 28 mai 2021. Dépité par le mémorandum du mouvement pour la Défense de la Démocratie (M2D), l’avocat de Adji Sarr, la plaignante qui accuse Ousmane Sonko de viols et de menaces de mort, a traité les partisans d’Ousmane Sonko de bandits et de délinquants. Pour lui, le rôle des militants de Pastef est d’insulter et de calomnier les hommes politiques, de brûler la maison des gouvernants ou de s’en prendre à des groupes de presse pour la simple raison qu’ils ont affiché leur opposition à l’opposant anti-système. C’est pourquoi, à l’en croire, « le plus grand rebelle du Sénégal c’est Ousmane Sonko. On acceptera jamais qu’un criminel soit à la tête du Sénégal. » D’ailleurs, Me El Hadji Diouf est convaincu que Ousmane Sonko est à la tête de la rébellion en Casamance. « Au nom de quoi Ousmane Sonko a réclamé au MFDC d’arrêter le recours à la violence. C’est parce qu’il est à la tête de cette rébellion. », a-t-il lâché. 

Pour la robe noire, Ousmane Sonko est un homme violent et dangereux pour la République du Sénégal. Son intention est de mettre le pays à feu et à sang. C’est un manipulateur mal intentionné qui veut se servir de la jeunesse pour parvenir à ses fins. « Ousmane Sonko et ses fous alliés veulent semer la terreur et le chaos. Ils sont dangereux pour ce pays. », a ajouté l’avocat d’Adji Sarr.

À voir aussi  NIGERIA : Pas de troisième mandat pour le président Buhari.

Me El Hadji Diouf n’a pas raté non plus Guy Marius Sagna qu’il accuse de fou et de passionné de la prison. Selon l’avocat, Guy Marius Sagna a appelé les jeunes à s’attaquer aux intérêts français, à brûler les boutiques Auchan et les stations Total. Une connerie selon lui car c’est un banditisme organisé par des individus récalcitrants et subversifs qui veulent semer la terreur et l’anarchisme dans le pays. « Guy Marius Sagna et Ousmane Sonko sont responsables de ce qui s’est passé au Sénégal. Ousmane Sonko a demandé de fusiller tous les dirigeants sénégalais de Abdou Diouf à Macky Sall. Il veut se servir de la violence pour s’approprier le pouvoir […] Guy Marius Sagna ne pense qu’à la prison, et Ousmane Sonko à la mort. », a lâché l’avocat.

Par conséquent, Me El Hadji Diouf a demandé à Birima Ndiaye, chroniqueur à la TFM, au ministre Mansour Faye, à Mamour Diallo accusé à tort par Ousmane Sonko selon l’avocat, de former un collectif des victimes de Guy Marius Sagna et de Ousmane Sonko. En effet, la robe noire accuse les deux hommes d’avoir commandité les actes de vandalisme qui ont conduit au saccage des maisons de ces citoyens sénégalais. « C’est Ousmane Sonko, Guy Marius Sagna et les délinquants qui les soutiennent qui doivent répondre de leurs actes devant la Cour Pénale internationale. Ces hommes veulent détruire le pays mais personne ne se laissera faire. La terreur et l’intimidation ne passeront pas. Nous sommes au pays de Lat Dior Ngoné Latyr Diop. », a ajouté l’avocat devant les journalistes.

Cette nouvelle sortie de maître El Hadj Diouf laisse entrevoir un paysage politique qui risque d’être tendu dans les prochains mois. Le ton était parfois dur, parfois acerbe et provocateur. 

       

Laisser un commentaire