Home BANQUE SÉNÉGAL – La France a suspendu une dette de l’ordre de 13,7...

SÉNÉGAL – La France a suspendu une dette de l’ordre de 13,7 milliard de FCFA

0

Dette Suspendue mais pas annulée ! Le ministre des Finances et du Budget, Abdoulaye Daouda Diallo, et l’ambassadeur de France au Sénégal, Philippe Lalliot ont signé un accord portant suspension du service de la dette d’un montant de 13,7 milliards de FCFA pour la période allant de janvier à juin 2021. Cet accord, signé le vendredi 25 juin 2021 entre Paris et Dakar, entre dans le cadre de l’Initiative de suspension du service de la dette (ISSD) initiée par les créanciers bilatéraux officiels, avec l’appui du FMI et de la Banque mondiale. L’objectif est d’appuyer les États à rester debout économiquement face à l’impact de la Covid-19 surtout pour les pays en voie de développement.

Le Sénégal a obtenu la suspension de sa dette pour la période allant de janvier à juin 2021 ce vendredi 25 juin. Le ministre des Finances et du Budget, Abdoulaye Daouda Diallo, et l’ambassadeur de France au Sénégal, Philippe Lalliot ont conclu l’accord qui porte sur la somme de 13,7 milliards de FCFA. « Le Sénégal et la France ont conclu, le vendredi 25 juin 2021, un deuxième accord dans le cadre de l’Initiative de suspension du service de la dette (ISSD) lancée depuis 2020 par les pays membres du G20 et coordonnée par le Club de Paris », a indiqué le ministère des Finances dans un communiqué. 

À voir aussi  SÉNÉGAL - Mimo Dia Leydimen plonge dans "l’enfer de la vérité du continent africain"

Cet accord va couvrir la période de janvier à juin 2021. Le ministre Abdoulaye Daouda Diallo a précisé que ce privilège accordé au Sénégal traduit les bons rapports qu’entretiennent Paris et Dakar. En effet, le Sénégal avait déjà obtenu une suspension du service de la dette pour la période allant de mai à décembre 2020 pour un montant de 18,6 milliards de FCFA. « En cumul, depuis le lancement de l’ISSD en mai 2020, le montant total d’échéances de dettes dues qui ont été suspendues entre le Sénégal et la France est de 32,3 milliards de francs CFA« , rappelé le ministre. 

Le Sénégal compte employer les ressources tirées de cet accord dans d’autres dépenses sanitaires, sociales et économiques pour lutter contre les effets de la pandémie et contribuer à la relance de son économie, selon le communiqué.

À noter qu’il ne s’agit pas d’une annulation de la dette mais juste d’une suspension déchéances pour une période précise. Le Sénégal devra continuer par la suite à payer sa dette jusqu’à terme.

       

Laisser un commentaire