Home FOOTBALL SÉNÉGAL – Lamine Diack attendu à Dakar cette semaine

SÉNÉGAL – Lamine Diack attendu à Dakar cette semaine

0
Lamine Diack @France24.com

L’ancien président de l’Association internationale des fédérations d’athlétisme (IAAF), Lamine Diack, devrait être présent au Sénégal cette semaine d’après ses avocats. Les rumeurs de son retour au pays ce dimanche 2 mai 2021 étaient agitées mais l’ancien maire de Dakar n’a pas encore reçu son passeport, confisqué depuis son interpellation en 2015 par la justice française, d’après son  avocat Me Simon Ndiaye sur les ondes de la Radio Futurs Médias (RFM). Toutefois, la robe noire assure que Lamine Diack pourra fêter la Korité (fin du Ramadan) avec sa famille en bénéficiant d’une liberté provisoire, rendue possible par la caution de 327 millions de FCFA payée par le club de football, le Jaraaf.

Lamine Diack sera bientôt libre. Le club de football, Jaraaf, dont il fut le président, a payé sa caution de 327 millions de FCFA, condition requise pour lui assurer une liberté provisoire. L’homme, absent du Sénégal depuis 2015, devrait pouvoir retrouver sa famille et passer la fête de l’Aïd el Fitr (Korité) marquant la fin du ramadan dans moins de dix jours. Ses avocats sont dans les derniers réglages pour boucler les procédures de son retour au pays de la Teranga. Le geste tant apprécié du club de football de la Médina, le Jaraaf, va permettre à son ancien président de revenir à son pays natal.

À voir aussi  HAÏTI - Naomi Osaka bat Serena Williams et se qualifie en finale de l’Open d’Australie

A rappeler que Lamine Diack, âgé de 86 ans, est accusé de corruption et de blanchiment d’argent dans le cadre du scandale du dopage en Russie. Il a été arrêté le 1er novembre 2015 et assigné à résidence à Paris. Son procès avait débuté au mois de juin 2019. La justice française l’accuse d’avoir accepté des paiements de plus de 3 millions d’euros pour couvrir des tricheries. Des accusations que l’ancien patron de la structure gouvernante de l’athlétisme mondial a totalement rejetées estimant qu’il a reçu de l’argent de ses partisans après l’incendie de sa maison. 

Au mois de janvier 2016, le rapport d’enquête de la Commission indépendante de l’Agence mondiale antidopage a indiqué que Lamine Diack s’est servi de sa position de président pour installer un de ses fils et un ami comme employés de l’IAAF. Le journal français, Le Monde, a affirmé le 3 mars 2017 que Massata, le fils de Lamine Diack, avait reçu 1,5 million de dollars américains d’un homme d’affaires brésilien, Arthur Soares, pour l’élection de Rio de Janeiro, comme organisateur.

       

Laisser un commentaire