Home AFRIQUE DE L’OUEST SÉNÉGAL: Plus de premier ministre.

SÉNÉGAL: Plus de premier ministre.

0
Assemblée nationale Sénégal - Photo : Xalima.com

Le poste de premier ministre n’existe plus au Sénégal ! Le projet de loi portant sur sa suppression a été adopté samedi 4 mai 2019 au soir par la majorité des députés de l’hémicycle. Certains parmi eux, notamment ceux de l’opposition, ont jugé que le projet de loi devait faire l’objet d’une large concertation avant son adoption.

Les députés ont ainsi majoritairement voté le projet de loi portant révision de la Constitution sur plusieurs points dont particulièrement la suppression du poste de premier ministre.

Après neuf heures de débats, sur les 138 députés ayant participé au vote, 124 ont voté “pour”, 7 ont été “contre”, et 7 autres se sont abstenus.

Le président de la République Macky Sall avait expliqué que la suppression du poste de premier ministre permettra d’améliorer “l’action gouvernementale” afin de la rendre plus efficace. En outre, elle permettra d’économiser environ 193 milliards de FCFA pour les quatre prochaines années.

Malgrés ces raisons, certains députés ont catégoriquement rejeté cette réforme. Ils estiment qu’elle ne vise qu’à donner plus de pouvoir au seul Président. Selon le député Cheikh Bamba Dièye : “Avec ce projet de loi, le Chef de loi n’est plus le chef de l’exécutif, il est l’exécutif à lui tout seul.” A en croire Mame Diarra Fam, députée de la diaspora : Il veut supprimer le poste de Premier ministre parce que les présidents Léopold Sédar Senghor et Abdou Diouf l’ont fait. Il devait en discuter avec les gens. Alors qu’il y a des urgences dans ce pays. Il n’a qu’à supprimer… “. La députée n’a toutefois  pas manqué de reprocher au peuple son mutisme et sa passivité : “On nous laisse avec le combat. Personne ne sort. Dès lors, je m’en lave les mains dans ce combat. On laisse le président dérouler. Qu’il déroule” se désole-t-elle.

Sélectionné pour vous :  ANGOLA : Le parti au pouvoir a gagné.

A préciser que ce n’est pas la première fois que ce poste est supprimé d’un gouvernement dans l’histoire politique du pays. En effet, en 1963, durant la présidence de Léopold Sédar Senghor, les députés avaient entériné la réforme ayant conduit à la suppression de ce poste de chef de gouvernement, à l’époque occupé par Mamadou Dia. La fonction de premier ministre a ensuite été réintroduite avec le référendum de 1970. Puis, elle a de nouveau été supprimée en 1983 avec le Président Abdou Diouf avant d’être restaurée en 1991.