Home FOOTBALL AFRIQUE DU SUD : Siya Kolisi désormais prêt à porter le combat...

AFRIQUE DU SUD : Siya Kolisi désormais prêt à porter le combat antiraciste

0
Siya Kolisi @Instagram

Siyamthanda Kolisi dit Siya Kolisi fut celui qui a soulevé le trophée de la Coupe du monde au Japon. Ce sportif de haut niveau marié à une femme blanche, est très engagé dans le débat antiraciste qui est au devant de la scène depuis la mort de Georges Floyd sous le genoux Derek Chauvin, un policier blanc, le 25 mai 2020 à Minneapolis, dans le Minnesota aux États-Unis lors de son interpellation musclée.

Siya Kolisi, né le 16 juin 1991 à Port Elizabeth, est un joueur sud-africain de rugby à XV évoluant au poste de troisième ligne aile ou troisième ligne centre. Il joue avec la Western Province en Currie Cup depuis 2011 et avec les Stormers en Super 15 depuis 2012.

Premier capitaine noir de l’Afrique du Sud, Siya Kolisi s’est exprimé sur son compte Instagram. Il a parlé des obstacles qu’il a dû franchir pour atteindre ce haut niveau sportif. Il se dit désormais prêt à porter le combat contre le racisme.

Sélectionné pour vous :  FOOTBALL : La FIFA propose d’autoriser temporairement cinq remplacements.
Siya Kolisi @Instagram

“Quand je suis arrivé chez les Springboks, tout se faisait en afrikaans (langue des descendants des colons blancs) et je ne pouvais pas du tout parler afrikaans (…). C’était très dur“. J’ai dû m’adapter à cette culture (afrikaans) et j’ai dû m’y conformer pour me sentir accepté. Je n’avais pas l’impression de représenter mon pays. J’avais l’impression qu’on ne m’appréciait pas à ma valeur et que je devais être reconnaissant d’être là. Il est temps pour nous tous de changer et de commencer à faire de l’Afrique du Sud ce que pourquoi tant de gens se sont battus, tant de gens sont morts“. a-t-il affirmé, en référence à la lutte contre l’apartheid. L’apartheid était une politique dite de « développement séparé » affectant des populations selon des critères raciaux ou ethniques dans des zones géographiques déterminées. Il fut conceptualisé et introduit à partir de 1948 en Afrique du Sud par le Parti national, puis aboli le 30 juin 1991. Je suis en position de leadership dans le sport depuis longtemps et je n’ai pas soulevé la question (du racisme) parce que j’avais peur d’être exclu ou j’avais peur d’être perçu comme différent. “Le temps de la peur et du silence est révolu (…). La prochaine génération ne peut pas souffrir comme nous avons souffert. Jusqu’à ce nos vies comptent, aucune vie ne compte, nous sommes tous importants. Les vies des Noirs comptent.“

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par Siya Kolisi (@siya_kolisi_the_bear) le