Home ECONOMIE CÔTE D’IVOIRE : Janngo, 1er social startup studio africain, lance Jexport afin...

CÔTE D’IVOIRE : Janngo, 1er social startup studio africain, lance Jexport afin d’accélérer l’accès au marché régional & international des PME africaines.

0
SHARE

En doublant ce lancement d’un partenariat stratégique avec l’Agence Côte d’Ivoire PME, Janngo concrétise sa volonté d’apporter une solution holistique aux enjeux essentiels des PMEs en termes d’accès au marché, d’accès au capital et de renforcement des capacités

Grâce à Jexport (www.Jexport.ci), sa plateforme d’import-export clé-en-main, Janngo (www.Janngo.africa) apporte une solution aux problématiques de compétitivité des Petites et Moyennes Entreprises en Côte d’Ivoire afin de démocratiser l’export et d’accélérer leur intégration aux chaînes de valeur régionales et mondiales. En doublant ce lancement d’un partenariat stratégique avec l’Agence Côte d’Ivoire PME (http://AgenceCIPme.ci), Janngo concrétise sa volonté d’apporter une solution holistique aux enjeux essentiels des PMEs en termes d’accès au marché, d’accès au capital et de renforcement des capacités.

A la veille de l’ouverture d’Africa 2018 (https://bit.ly/2ATioo7) et de The Intra-African Trade Fair (https://bit.ly/2N0GsbN), Janngo annonce le lancement de Jexport (www.Jexport.ci) en Côte d’Ivoire, une plateforme digitale permettant d’une part, aux PMEs et acteurs économiques locaux d’exporter au meilleur prix et dans le monde entier; et d’autre part, aux transitaires et transporteurs de massifier leurs volumes, de réduire leurs coûts et d’optimiser leur capacité de transport sur les corridors clés. Ce lancement cristallise la naissance d’un écosystème au service des PMEs ivoiriennes à travers la signature d’un accord-cadre avec l’Agence Côte d’Ivoire PME créée en juillet 2018 sous l’égide de S.E.M. Souleymane DIARRASSOUBA, Ministre du Commerce, de l’Industrie et de la Promotion des PME.

Une plateforme dédiée à l’import-export permettant aux PMEs ivoiriennes d’obtenir les meilleurs prix et aux professionnels du secteur logistique de massifier leurs volumes et d’optimiser leur capacité de transport

Six mois après une levée d’amorçage réussie, Janngo déploie en Côte d’Ivoire sa première plateforme digitale www.Jexport.ci offrant des solutions aux problématiques d’accès au marché et de compétitivité, enjeux majeurs pour les PMEs ivoiriennes qui souhaitent exporter leurs produits.

« Le gaspillage alimentaire mondial représente près de 40% de la production totale. Ce chiffre effarant est vrai en Afrique également mais, à l’inverse des pays développés où le gaspillage intervient surtout en aval de la chaîne de valeur, le problème se situe davantage en amont sur notre continent en raison de solutions inadaptées en termes de conservation, de transport et de commercialisation. Nous perdons ainsi près de 250 kg de nourriture par personne et par an avec des conséquences économiques, sociales et environnementales dévastatrices. Si l’on y ajoute le fait que les coûts de transport peuvent représenter jusqu’à 75% de la valeur des marchandises en Afrique contre 6 à 7% dans le reste du monde, on comprend l’enjeu crucial d’inverser la tendance. C’est une souffrance au quotidien pour nos producteurs agricoles souvent acculés par des coûts de transport prohibitifs et condamnés à écouler leur récolte à bas coûts, voire à se résigner à la voir se décomposer sous leurs yeux. » constate Fatoumata Bâ, Fondatrice & PDG de Janngo.

Dans ce contexte, la plateforme Jexport offre aux PMEs et aux acteurs économiques ivoiriens des services digitaux à fortes valeurs ajoutées leur permettant (i) de réduire leurs coûts et d’améliorer leur profitabilité en comparant plusieurs services de transport et en obtenant les meilleurs prix (ii) d’accélérer leurs ventes à l’international en améliorant leur compétitivité vis-à-vis de la concurrence internationale, (iii) d’améliorer leur productivité en gagnant du temps grâce à une approche door-to-door, (iv) d’améliorer l’expérience de leurs clients grâce à un outil tout-en-un d’aide à la décision, et (v) de les accompagner via un outil clé en main dans la gestion de leurs obligations légales et de conformité.

A cette ambition, Jexport associe les transitaires, transporteurs et autres professionnels de la logistique en leur donnant l’opportunité d’optimiser leur capacité de transport, de maximiser leurs volumes sur les corridors existants et de développer leur activité en ouvrant de nouveaux corridors. « Nous travaillons main dans la main avec la plateforme Jexport. Pour nous, c’est l’assurance de bénéficier d’un partenaire crédible au service des enjeux de la logistique en Côte d’Ivoire. C’est aussi l’assurance de développer notre activité et de toucher de nouveaux clients » témoigne Médard DOHO, Directeur de CMA-CGM Transit Côte d’Ivoire.

L’émergence d’un véritable écosystème dédié aux PMEs ivoiriennes à l’occasion de la signature d’un accord-cadre avec Agence Côte d’Ivoire PME

« Dans nos pays, les chaînes de logistique et de transport de nos PMEs manufacturières accusent un retard par rapport à celles de leurs homologues internationaux. Le présent partenariat qui va favoriser le renforcement des capacités est une réponse concrète au défi de l’amélioration de la productivité et de la compétitivité du secteur privé ivoirien, levier du processus d’émergence de notre pays, la Côte d’Ivoire. » explique Salimou Bamba, Directeur Général de l’Agence Côte d’Ivoire PME.

En Côte d’Ivoire, les PMEs génèrent près de 20% du PIB et font face à des marchés fragmentés, des coûts opérationnels prohibitifs, des chaînes de valeur peu intégrées et peu tournées vers l’international, des problématiques de capacité opérationnelle à soutenir la croissance et un faible niveau d’accès au capital-investissement pour soutenir leur développement. Pourtant, elles représentent près de 98% des entreprises et se trouvent face à des opportunités uniques, d’un contexte de marché domestique en forte croissance, d’une dynamique renouvelée d’intégration régionale et d’une demande croissante des marchés internationaux pour les produits locaux.

Le numérique comme moteur de développement économique à travers l’accélération des échanges commerciaux entre pays africains et avec le reste du monde

Alors que la CNUCED estimait en 2013 la part du commerce intra-régional en Afrique à 12% soit 5 fois moins que l’Europe avec une moyenne à 60%, il va s’en dire que la magnitude de l’opportunité pour le continent africain reste colossale, comme l’explique Fatoumata Bâ dans une tribune expliquant la thèse de Janngo sur le sujet “L’Afrique de l’Ouest face au défi de l’intégration régionale : réalités économiques et opportunités offertes par la convergence numérique”

Avec le lancement récent de la Zone de Libre-Échange Continentale (ZLEC), l’Afrique est au devant d’une opportunité historique : dépasser la fragmentation de 54 marchés nationaux afin de créer un marché unique gigantesque qui rassemblera 2,2 milliards d’habitants pour un PIB de près de 29 000 milliards de dollars en 2050. En Europe, il est estimé que la création d’un marché unique a généré entre 250 et 750 milliards d’euros de PIB supplémentaire depuis son entrée en vigueur soit jusqu’à 3 fois le PIB d’un pays comme la Malaisie en 2017. En Afrique, l’opportunité de croissance endogène grâce à l’augmentation des échanges commerciaux intra-africain se double d’une opportunité de croissance exogène massive via l’intégration aux chaînes de valeur mondiales.

« Le continent africain reste le parent pauvre du commerce mondial avec une part de moins de 3% des échanges. Dans le même temps, la croissance mondiale du e-commerce transfrontalier est particulièrement soutenue avec un marché qui atteindra près de 1000 milliards de dollars d’ici 2020. Dès lors, il apparaît fondamental de redoubler d’efforts afin de proposer des solutions innovantes en réponse aux défis considérables d’accès au marché et de se placer en posture de capturer ses opportunités et toutes leurs externalités positives en termes de développement économique et de création d’emplois sur notre continent. C’est le coeur de notre thèse chez Janngo et avec Jexport, nous apportons notre première pierre à cet édifice.» conclut Fatoumata Bâ, Fondatrice & PDG de Janngo.

SHARE