Home ÉDUCATION SÉNÉGAL : Diary Sow donne enfin de ses nouvelles

SÉNÉGAL : Diary Sow donne enfin de ses nouvelles

1
Diary Sow

L’étudiante sénégalaise Diary Sow a enfin donné signe de vie. Élève de classe préparatoire au prestigieux lycée parisien Louis-le-Grand, elle est portée disparue depuis le 04 janvier 2021. Une grande mobilisation a été organisée par les Sénégalais sur la toile et sur le terrain pour la retrouver.

Diary Sow est en vie. C’est du moins ce que laisse entendre la lettre envoyée à son parrain et ministre de l’Eau, Serigne Mbaye Thiam. « Bonjour tonton. Je tiens à préciser que je t’écris aussi librement que je suis partie. J’ai laissé assez d’indices derrière moi pour qu’on sache que je partais de mon plein gré. Je ne me cache pas. Je ne fuis pas. Considère cela comme une sorte de répit salutaire dans ma vie », c’est ainsi que commence la correspondance.

L’étudiante précise toutefois ne pas renoncer à sa vie d’avant. « Je ne suis pas désolée d’être partie, je suis désolée des gênes occasionnées par mon départ et des gens que j’ai fait souffrir », ajoute-t-elle. Elle ne veut pas entendre parler de fugue, elle considère que c’est un mot bien péjoratif pour une quête si profonde. « Ceux qui cherchent une explication rationnelle à mon acte seront déçus puisqu’il n’y en a aucune« , déclare-t-elle. A l’en croire, il ne s’agit ni de surmenage, ni de folie, ni de désir de liberté mais plutôt d’un désir irrépressible, irraisonné et si profondément irrationnel.

À voir aussi  LIVERPOOL : Salah s’empare d’un nouveau record, Mané s’en rapproche d’un autre

Elle est pourtant consciente de l’audace, de la cruauté même de sa démarche. « Je sais à quels tourments me livre ma décision, je pressens les conséquences qu’elle va engendrer, qu’elle engendre déjà », écrit-elle encore, indiquant qu’elle n’aurait jamais cru que son nom allait alimenter autant de débats, qu’autant de gens allaient s’inquiéter. Elle prie Serigne Mbaye Thiam, qui est devenu son parrain depuis le décès de son père en avril 2020, de rassurer les gens qui la cherchent : « Je vais bien, je suis en sécurité. Sache que je suis terriblement, profondément désolée ».

Une lettre qui, loin de clore le débat, a encore ouvert une brèche à la polémique. En effet, certains Sénégalais se demandent si elle n’a pas écrit cette lettre sous menace. D’autres trouvent que c’est juste un caprice pendant que d’autres encore se montrent plus compréhensifs. Quoi qu’il en soit, le parquet de Paris, qui avait ouvert une enquête pour « disparition inquiétante de majeur » le 7 janvier, confiée à la Brigade de répression de la délinquance contre la personne (BRDP), risque de clore l’enquête sur sa disparition.

       

1 COMMENT

  1. Je pense qu’il vaudrait mieux faire une enquête pour disparition inquiétante. Cette lettre rien ne prouve que c’est elle qui l’a écrite.
    L’autre solution est de l’avoir au téléphone pour se rassurer. Ou trouver une personne qui l’a vraiment vu.

Laisser un commentaire