Home CÔTE D'IVOIRE CÔTE D’IVOIRE : Un dialogue politique pour une réconciliation nationale

CÔTE D’IVOIRE : Un dialogue politique pour une réconciliation nationale

0
@IvoireBusiness

A la suite des élections présidentielles marquées par des tensions et une contestation populaire de l’élection du président sortant, Alassane Dramane Ouattara, à un troisième mandat à la tête de la Côte d’Ivoire, l’heure est au dialogue, à la recherche d’une cohésion nationale. Ainsi, le premier ministre, Hamed Bakayoko, instruit par le Président Alassane Ouattara, a annoncé le samedi 21 décembre 2020 un dialogue inclusif entre le gouvernement, l’opposition et la société civile. 

Après le report des élections législatives initialement prévues au mois de décembre 2020, le gouvernement ivoirien cherche à apaiser les tensions qui ont découlé du scrutin présidentiel du 31 octobre 2020. Cette volonté d’Alassane ouattara de regrouper les forces vives de la nation et d’espérer des lendemains meilleurs pour la Côte d’ivoire pourrait rencontrer la résistance d’une partie de l’opposition qui, jusqu’à présent, refuse de reconnaître l’élection du président qui, selon elle, n’avait pas droit à un mandat de plus.

Le dialogue national pourrait se fragiliser dans un contexte où le Secrétaire exécutif du Parti Démocratique de la Côte d’Ivoire (PDCI), Maurice Kakou Guikahué, arrêté en novembre 2020 dans le cadre des manifestations postélectorales, vient de faire l’objet d’un transfert médical en France suite à la dégradation de son état de santé. En plus, des leaders de l’opposition tels que Pascal Affi Nguessan, sont toujours en détention pour les mêmes raisons. Cette situation risque de ne pas rendre faciles les retrouvailles entre le camp présidentiel et les membres de l’opposition.

À voir aussi  SÉNÉGAL : Le président Macky Sall “ni oui ni non” pour la présidentielle de 2024.

Cependant, certains leaders de l’opposition présents à la rencontre de prise de contact le samedi 21 décembre 2020, laissent planer un vent d’espoir dans le but d’un fort consensus national. Il s’agit du PDCI d’Henri Konan Bédié, du Front Populaire Ivoirien (FPI) de Pascal Affi Nguessan et de la plateforme Ensemble pour la Démocratie et la Souveraineté (EDS) proche de l’ex-président Laurent Gbagbo.

       

Laisser un commentaire