Home CINÉMA ÉTATS-UNIS : L’actrice américaine Cicely Tyson décédée à l’âge de 96 ans

ÉTATS-UNIS : L’actrice américaine Cicely Tyson décédée à l’âge de 96 ans

0
Cicley Tyson @Terry Tsiolis / Habillée par Samira Nasr / Elle 2017

La célèbre actrice américaine, Cicely Tyson est décédée ce jeudi 28 janvier 2021 selon les informations fournies par son manager, Larry Thompson, dans un communiqué à l’Agence France Presse (AFP). Toutefois les circonstances du décès de l’artiste n’ont pas été précisées. Née le 19 décembre 1924 à New York, elle s’est éteinte à l’âge de 96 ans. Celle dont la carrière a duré plus de 70 ans, était réputée pour son rôle dans les films « Beignets de tomates vertes » et « La Couleur des sentiments », et plus récemment dans la série télévisée « Murder », où elle jouait la mère de l’héroïne principale interprétée par Viola Davis. Elle a reçu plusieurs prix pour son originalité, sa densité dans les personnages qu’elle incarne et son talent d’actrice confirmée. Qui était Cicely Tyson ?

De ses origines à ses premiers pas dans le monde du cinéma
Cicely Tyson est née le 19 décembre 1924 à New York. Fille de William Tyson, un charpentier et peintre, et de Federica, une domestique, elle a grandi dans le quartier new yorkais de Harlem. Ses talents d’artistes ont été détectés par un photographe du magazine Ebony et, à partir de là, elle a commencé à gagner une certaine notoriété.

Elle accepta en 1961 de se raser la tête pour jouer dans la pièce de Jean Genet, “Les Nègres”, jouée Off-Broadway au moment où, à l’époque, la mode de prédilection était aux cheveux lisses des femmes blanches. Elle inspira ainsi d’autres Afro-Américaines à adopter un style singulier.

Son profil a figuré sur la pochette de l’album “Sorcerer” de Miles Davis en 1967, et ce dernier lui a dédié son album “Star People” en 1982.

Son combat pour l’équité sociale
Cicely Tyson aura marqué le monde du cinéma et du théâtre. Très engagée dans le combat contre toute forme de discrimination ou d’intimité fondée sur la race, la situation sociale ou la couleur de la peau, elle a toujours refusé de jouer les rôles de domestiques ou de prostituées. Des rôles qui, pour elle, exposent une différence dans un monde où on doit tous aller vers une universalisation des comportements et une unité malgré les différences particulières.

Ses distinctions
Cicely Tyson s’est distinguée dans le monde cinématographique en remportant par exemple plusieurs “Emmy Awards” ainsi qu’un “Tony Award”, prix qui lui est attribuée pour ses performances dans le domaine du théâtre.

Elle est nommée à l’Oscar de la meilleure actrice durant la 45ème cérémonie des Oscars en 1973, pour son rôle dans “Sounder” de Martin Ritt. En 1974, elle apparaît dans le film “The Autobiography of Miss Jane Pittman”, dont elle joue le rôle-titre, ce qui lui vaut par la suite un Emmy de la meilleure actrice.

À voir aussi  SÉNÉGAL : Habib Bèye désigné meilleur consultant de la ligue 1.

Le 18 novembre 2018, elle est honorée aux Oscars pour l’ensemble de ses œuvres en tant qu’actrice et pour la communauté noire à laquelle elle clame son appartenance avec fierté et qu’elle a dignement représentée dans ses différentes apparitions durant toute sa carrière.

Cicley Tyson @Terry Tsiolis / Habillée par Samira Nasr / Elle 2017

La maman de Kounta Kinté dans « Roots »
Ce film a fait le tour du monde. L’esclavage qui y était farouchement dénoncé a sans doute expliqué cet intérêt assez particulier que le peuple africain a accordé à cette production. Cicely Tyson qui joue le rôle de mère de l’acteur principal Kounta Kinté, s’est fait remarquer par son ancrage dans la culture du continent noir et les émotions vives qu’elle laissait apparaître en critiquant la domination des peuples noirs par les Blancs au nom d’un éthnocentrisme débordant.

Cette série qui était diffusée sur la chaîne de télévision M6, était suivie dans presque tous les continents en raison de son contenu à la fois historique que didactique. Cicely Tyson a été portée dans le cœur des Africains par ce rôle qu’elle a su assurer pleinement et avec fierté.

Les témoignages sur la brillante artiste
Selon le compositeur Quincy Jones, Cicely Tyson a inspiré une belle génération d’artistes comme Angela Bassett, Whoopi Goldberg, Halle Berry, Viola Davis ou Lupita Nyong’o Oscar pour le film « 12 years a slave ».

L’acteur et réalisateur, Tyler Perry, n’a pas manqué de louer les efforts constants de Cicely Tyson qui, à l’en croire, est « une reine pour nous tous, les Afro-Américains. » Il déplore toutefois le traitement discriminatoire dont souffrent régulièrement les noirs dans tous les domaines où la concurrence se présente avec d’autres personnes de couleurs différentes. À cet effet, Tyler Perry affirme que l’actrice américaine « a dû travailler dix fois plus dur, pour être payée cent fois moins. »

L’ancien président américain Barack Obama a tenu également à lui rendre hommage “Michelle et moi avons été honorés lorsque Cicely est venu à la Maison-Blanche pour accepter la Médaille de la liberté, sachant qu’elle était l’une des nombreuses géantes sur les épaules desquelles nous nous tenions.” a-t-il déclaré.

       

Laisser un commentaire