Home MALI MALI – Les élections présidentielles et législatives en 2022

MALI – Les élections présidentielles et législatives en 2022

0

Au Mali, les autorités de tradition composées particulièrement de militaires ont dévoilé, ce jeudi 15 avril, le calendrier électoral qui permettra d’élire le chef de l’Etat et les députés. Elles ont annoncé que les élections présidentielle et législatives se tiendront en février et mars 2022. Pour l’heure, un référendum visant à apporter des réformes dans la Constitution va être organisé vers la fin du mois d’octobre 2021. Ce scrutin présidentiel est une étape essentielle pour rendre le pouvoir aux civils à la suite du coup d’État perpétré contre Ibrahim Boubacar Keita le 18 août 2020.

La transition devrait bientôt s’effectuer au Mali depuis le départ précipité d’Ibrahima Boubacar Keita suite à une violente soulèvement populaire en 2020. Les militaires prévoient d’organiser des élections présidentielle et législatives au courant de 2022. Selon le ministre de l’Administration territoriale, le lieutenant-colonel Abdoulaye Maïga, les premiers tours du scrutin présidentiel et législatif auront lieu le 27 février 2022 alors que de probables seconds tours se tiendront respectivement les 13 et 20 mars. Des élections régionales et locales sont également prévues le 26 décembre 2020. Ce calendrier était longtemps réclamé par la Communauté Internationale après une longue phase de transition militaire. 

Cependant, avant ces échéances électorales qui marquent la transition, un référendum devrait être organisé le 31 octobre 2020 pour procéder à la révision de la Constitution, longtemps promise par les hommes politiques mais jamais concrétisée. 

À voir aussi  SÉNÉGAL - Alioune Badara Cissé : Le peuple sénégalais lui rend un vibrant hommage

Entre le mois de septembre et d’Octobre 2020, les colonels qui ont chassé Ibrahim Boubacar Keita du pouvoir ont affiché une volonté de respecter l’Etat de droit et les principes démocratiques. Ils ont mis en place des organes de transition (présidence, Premier ministre et gouvernement, organe législatif). Ils avaient également pris l’engagement ferme de rendre le pouvoir à des civils démocratiquement élus au terme des 18 mois de transition. « Tous les moyens seront mis en œuvre pour organiser, dans les délais convenus, des élections libres et transparentes », a déclaré Moctar Ouane, premier ministre de la transition dans son discours de politique générale au mois de février 2021.
L’organisation des Nations Unies (ONU) approuve cette volonté d’aller vers une transition rapide pour que le Mali retrouve ses forces démocratiques et républicaines. « Ces élections représentent le test décisif de la transition actuelle et une étape nécessaire vers le retour du Mali à la règle constitutionnelle« , a précisé Jean-Pierre Lacroix, secrétaire général adjoint de l’ONU pour les Opérations de paix.

       

Laisser un commentaire