Home ARMÉE RD CONGO – Dix personnes ont été tuées dans une attaque à...

RD CONGO – Dix personnes ont été tuées dans une attaque à Béni

1

C’est la consternation à Béni, localité située à l’Est de la République Démocratique du Congo. Des hommes lourdement armés, affiliés aux Forces Démocratiques Alliées (ADF), ont causé la mort de dix personnes dans la nuit du mercredi 30 juin au jeudi 1er juillet 2021. Ce mouvement rebelle sème la terreur dans cette partie du pays depuis plusieurs mois. Les jeunes du quartier Rwangoma, zone précise où s’est déroulé le massacre, ont défilé avec le corps d’une des victimes dans la ville pour exprimer leur ras-le-bol.

La RDC a subi une attaque meurtrière. A Béni situé à l’Est du pays, des individus armés appartenant aux Forces Démocratiques Alliées (ADF) ont attaqué le quartier de Rwangoma et causé la mort de 10 personnes. Ce n’est pas la première fois que la ville est attaquée. Béni, actuellement sous État de siège en raison des attaques répétées des djihadistes, a encore été victime de la furie des groupes armés. 

Les jeunes de cette localité, las d’être la proie de la brutalité des Forces Démocratiques Alliées (ADF), ont défilé avec un cadavre scandant des slogans hostiles à l’armée et à l’état de siège décrété depuis le 6 mai par le président congolais Félix Tshisekedi. « Il était autour de 22:40 quand nous avons entendu les gens crier ‘Oh voleur, nous avons été infiltrés par des bandits! ‘ Alors nous avons entendu des balles tirées, ‘Bang! Bang! Bang! ‘ Les gens n’arrêtaient pas de crier ‘Oh voleurs, ils s’infiltrent’. Ensuite les assaillants ont commencé à tirer et à prendre des otages », a témoigné un habitant de la région qui revenait sur les circonstances du massacre.

À voir aussi  SÉNÉGAL - Arrestation des activistes Guy Marius Sagna, Assane Diouf et Clédor Sène

Les Forces Démocratiques Alliées (ADF), le groupe armé affilié à l’Etat Islamique, cible la localité de Béni depuis 2013. D’après un décompte de l’épiscopat congolais, les actions armées de ce groupe rebelle sont responsables d’une série de massacres qui a fait au moins 6000 morts. À noter que les ADF sont des rebelles musulmans ougandais qui se sont installés depuis plus de 25 ans dans l’Est République Démocratique du Congo.

       

1 COMMENT

Laisser un commentaire