Home INTERNATIONAL LESOTHO : le premier ministre Thomas Thabane démissionne

LESOTHO : le premier ministre Thomas Thabane démissionne

0
Thomas Thabane ©Page Facebook

C’est enfin officiel, le premier ministre Thomas Thabane a démissionné lundi 18 mai 2020. Et pourtant il avait refusé de nombreuses fois à quitter le pouvoir poussant la date butoir de sa démission au mois de juillet 2020. Mais les pressions de tous bords ont eu raison sur lui. « J’ai décidé de vous annoncer personnellement que je quitte mes fonctions de Premier ministre du Lesotho. Je voulais que vous l’entendiez de la bouche du cheval », a déclaré l’homme politique controversé. Son mandat devait s’achever en 2022.

L’histoire semble être un feuilleton inédit et rocambolesque, un épilogue de plusieurs mois de crise politique, une crise politique provoquée par sa mise en cause dans l’assassinat de son ancienne épouse en 2017. Lipolelo Thabane 58 ans est assassinée le 14 juin 2017 alors qu’elle rentrait chez elle dans sa voiture à Maseru, la capitale. Elle était séparée de Thomas Thabane depuis plusieurs années.

Appuyons sur le bouton “Retour” de l’histoire du couple Thabane : Malgré la séparation, Thomas et Lopelelo Thabane n’étaient pas encore divorcés, mais ils étaient en pleine procédure de divorce. Cependant, son mari avait déjà commencé une histoire idyllique avec une autre femme au nom de Maesaiah qui deviendra plus tard officiellement sa deuxième épouse. Deux jours avant son assassinat, son mari Thomas Thabane âgé de 80 ans est nommé Premier ministre. Avec son arrivée à la tête du gouvernement, les deux femmes s’engagent dans une bataille judiciaire pour acter laquelle des deux femmes obtiendra le statut de première dame auprès du premier ministre.

Sélectionné pour vous :  CÔTE D'IVOIRE : Zoom sur les procédures judiciaires contre Guillaume Soro.

Cependant, depuis 2017, près de trois ans jour pour jour, la vérité sur ce meurtre est difficilement élucidé. Mais, coup de théâtre, en février 2020 Maesaiah va être arrêtée puis accusée de meurtre. Elle sera finalement en liberté sous caution.

Auprès de la division des recherches du pays, l’enquête continue pour trouver le coupable de cette action macabre. Grâce à des écoutes téléphoniques, selon les enquêteurs, un appel passé à partir du téléphone de Thomas Thabane a été localisé sur les lieux du crime.

Tout se précipite durant l’année 2020 qui n’a pas été de tout repos pour le premier ministre. L’étau se resserre désormais sur Thomas Thabane. Il est lâché par son parti l’ABC (All Basotho Convention) qui lui avait demandé en tapant sur le table de démissionner avant le 20 février 2020, ce qu’il n’a pas respecté. C’est autour de ses adversaires politiques de le contraindre à la démission. Seulement, lui qui tient toujours à son fauteuille de chef du gouvernement, veut démissionner d’ici à fin juillet 2020.

Sélectionné pour vous :  MADAGASCAR : Andry Rajoelina : Plan d’urgence sociale pour les familles vulnérables.

Voyant que les choses n’évoluant pas en sa faveur, le 18 avril 2020, Thomas Thabane déploie l’armée dans les rues de la capitale pour selon lui” rétablir la paix et l’ordre”. Après une courte durée, l’armée a fini par rentrer dans ses casernes le lendemain de sa sortie, le dimanche 19 avril 2020.

Le royaume traverse ainsi un crise politique sans précédent avec cette histoire, où le premier ministre Thomas Thabane est accusé d’avoir orchestré l’assassinat de son ex-épouse. Cependant, le chef du gouvernement s’accroche délibérément à son poste malgré les pressions de part et d’autres.

En guise de coup de force, ses adversaires se sont regroupés autour d’une coalition politique pour pouvoir le remplacer rapidement. Coup de riposte de la part du premier ministre : il ordonne la suspension du Parlement en avril 2020 pendant trois mois dans le cadre selon lui de la lutte contre le covid-19 dans le pays. La Cour constitutionnels de son côté, a immédiatement annulé cette ordonnance de suspension jeudi 16 avril 2020. Les pressions persistent de nouveaux autant du côté des responsables de son parti que de celui de l’opposition. Cette dernière le soupçonne de vouloir gagner du temps afin d’organiser son impunité judiciaire.

Sélectionné pour vous :  MADAGASCAR : Le président Andry Rajoelina dévoile le COVID-ORGANICS.

Aujourd’hui, sa démission sonne comme une victoire voire comme un soulagement pour ce qui le souhaitaient. Le Lesotho enclavé au milieu de l’Afrique du Sud, a pris son indépendance depuis 1966. Le pays traverse une instabilité politique depuis plus de quarante ans, rythmée par des coups d’État militaires.