Home TUNISIE TUNISIE : Le président Kaïs Saïed appelle au calme après trois jours...

TUNISIE : Le président Kaïs Saïed appelle au calme après trois jours d’émeute

0
Président Kaïs Saïed @Tribune de Genève

En raison de la crise économique et sociale dans le pays exacerbée par la pandémie actuelle, la population tunisienne était régulièrement dans les rues pour protester contre les mesures jugées inadaptées prises par le gouvernement. De nombreuses arrestations ont eu lieu lors de manifestations en plein couvre feu dans une situation sanitaire dominée par la pandémie de la covid-19. Les affrontements entre la police et les émeutiers se sont soldés par plus de 600 arrestations. Le président Kaïs Saïed appelle à un retour au calme.

C’est dans la ville d’Ariana, l’une des plus importantes villes de la banlieue de Tunis, qui se situe au nord de la capitale, à proximité de l’aéroport international de Tunis-Carthage que le président Kaïs Saïed s’est entretenu avec de jeunes tunisiens.

 »À travers vous, je veux parler à tout le peuple tunisien, je sais l’état de la pauvreté et je sais qui exploite votre pauvreté. Ne laissez personne exploiter votre misère, n’attaquez pas les biens publics et privés, on vit aujourd’hui à cause des valeurs morales et non à cause des pillages » a-t-il affirmé.

À voir aussi  CÔTE D'IVOIRE : Mamadou Coulibaly parle de la désobéissance civile

Après plusieurs jours de manifestations sans répit, notamment du vendredi 15 janvier au lundi 18 janvier 2021 dans les villes comme Kasserine, Siliana, Sfax ou encore dans la banlieue de Tunis, au quartier d’Ettadhamen, la police tunisienne était obligée de faire revenir l’ordre. Malgré l’instauration du couvre feu, de nombreux jeunes sont sortis manifester.

La raison de cette dissidence est liée aux difficultés économiques et sociales que traversent les tunisiens depuis plusieurs mois, une situation rendue plus complexe par les impacts de la Covid-19. 

632 personnes dont la tranche d’âge est comprise entre 15 et 25 ans ont été arrêtées selon les chiffres du ministère de l’Intérieur. Ces jeunes, désespérés, ont semé le chaos en brûlant des pneus et des poubelles affrontant les forces de l’ordre qui ont été obligés d’utiliser des gaz lacrymogènes pour disperser la foule.

L’appel au calme du président tunisien Kaïs Saïed adressé au émeutiers s’inscrit dans un élan d’apaisement.

       

Laisser un commentaire