Home GHANA GHANA : les Ghanéens étaient aux urnes ce lundi pour élire leur...

GHANA : les Ghanéens étaient aux urnes ce lundi pour élire leur Président

0

Ce lundi 07 décembre 2020, les Ghanéens ont défilé devant les bureaux de vote pour sacrifier à leur devoir civique. Une élection présidentielle où s’affrontaient le Président sortant Nana Akufo-Addo du Nouveau Parti Patriotique et l’ancien Président John Mahama du Congrès Démocratique National.

 Les Ghanéens se sont massivement déplacés, ce lundi, pour élire leur Président. Le chef de l’Etat sortant Nana Akufo-Addo faisait face à son rival de toujours, l’ancien président John Mahama. « Cela fait depuis 1992 que je vote ici et comme toujours, tout se passe sans encombre et dans le calme », s’est félicité, John Mahama, 62 ans, après son vote. « Je vais bien, et je suis bien content du déroulement de la journée », a déclaré Nana Akufo-Addo à la presse avant d’ajouter : « Nous allons renforcer les engagements que nous avons pris pour nos institutions démocratiques ».

Toutefois, à la mi-journée, un cas de violence a été signalé par la police et la Codéo (une coalition d’observateurs locaux). Selon leurs informations, des types à bord d’une Land Cruiser noir ont tiré sur la voiture de deux membres du Congrès Démocratique National, le parti du candidat John Dramani Mahama, à Kasoa. Quatre personnes, dont un journaliste, ont été blessées. Les assaillants ont pris la fuite et sont recherchés par la police.

À voir aussi  SÉNÉGAL - El Malick Ndiaye : “Macky a toujours gouverné par les intimidations, les menaces et le mépris…”

Pourtant, vendredi dernier, le Président sortant et son rival ont même signé un pacte de paix pour inciter leurs partisans à éviter toute violence. Jeudi soir, Nana Akufo-Addo s’est adressé à la nation une dernière fois pour prévenir toute velléité de violence.

Près de 40 000 observateurs locaux et internationaux ont été déployés sur tout le territoire national pour veiller au bon déroulement du scrutin. Des forces de sécurité sont déployées sur le terrain et des voitures de police circulent d’un bureau à l’autre.

Si Nana Akufo-Addo s’en sort avec un bilan plutôt positif sur le plan économique, diplomatique et social, avec la création de lycées gratuits et un meilleur accès à l’éducation pour tous, le chômage des jeunes, le manque d’infrastructures, et l’accès à la santé restent des enjeux dans cette campagne.

       

Laisser un commentaire