Home OUGANDA OUGANDA : Yoweri Museveni réélu pour un sixième mandat

OUGANDA : Yoweri Museveni réélu pour un sixième mandat

0
Président Yoweri Museveni @Capture Facebook

Le président Yoweri Museveni a été réélu pour un sixième mandat ce samedi 16 janvier 2021. Il obtient 58,64% des voix exprimées selon la commission électorale indépendante. Le chanteur Bobi Wine, devenu homme politique, a quant à lui récolté 34,83% pour un taux de participation globale des électeurs de 57,22%

Yoweri Museveni, âgé de 76 ans, était candidat à sa propre succession. Ses 58,64% représentent 2 850 000 voix exprimées et son principal challenger a 34,83% soit 3 775 000 des votes. 

Le président de la Commission électorale, Simon Mugenyi Byabakama  a appelé au calme et aux perdants d’accepter les résultats. Les rassemblements ont été interdits.

Bobi Wine, Robert Kyagulanyi Ssentamu de son vrai nom, a déjà appelé ses partisans à rejeter ces résultats. Selon lui, il est largement vainqueur de ce scrutin.  Il dénonce des fraudes dans ce processus électoral qu’il conteste. Il promet de fournir des preuves une fois l’accès à l’internet rétabli. Le parti de Bobi Wine, la Plate-forme de l’unité nationale (ou NUP, pour National Unity Platform, en anglais), n’a pas exclu la possibilité de manifester. A noter que des forces de l’ordre encerclent son domicile depuis vendredi.

À voir aussi  BURKINA FASO : La date du scrutin présidentielle connue.

Yoweri Museveni est au pouvoir depuis 1986 soit 35 ans à la tête de l’Etat. Il va entamer un sixième mandat grâce à sa victoire pour cette élection qui fut cruciale pour l’ensemble des Ougandais. Ancien guérillero, Yoweri Museveni fut d’abord applaudi comme un démocrate moderne. Il a été perçu comme un artisan de la chute du dictateur sanguinaire Idi Amin Dada et de Milton Obote en 1979.  Cependant après avoir mis fin à ce régime rigide, il s’est progressivement mué en président autoritaire. Son parti, le Mouvement de résistance nationale, a modifié deux fois la Constitution avec comme seul objectif : lui permettre de rester au pouvoir.

De nombreux dossiers l’attendent désormais. Le premier défi à relever est le développement de l’économie nationale, fragilisée par la pandémie de la covid-19. 

       

Laisser un commentaire