Home ÉDUCATION SÉNÉGAL – Les étudiants de l’UCAD décrètent 48h de grève renouvelable

SÉNÉGAL – Les étudiants de l’UCAD décrètent 48h de grève renouvelable

0


Après des affrontements avec les forces de l’ordre durant la journée du mardi 14 décembre 2021, les étudiants de la faculté des Lettres et sciences humaines (FLSH) ont décrété une grève de 48 heures renouvelable. Pour cause, la situation qui prévaut à l’université Alioune Diop de Bambey avec le décès de l’étudiant Badara Ndiaye, le 30 novembre 2021 à Kaolack, à cause d’une intoxication alimentaire. Les étudiants de l’UCAD ont décidé de porter le combat jusqu’à ce que la lumière soit faite sur cette affaire qui a même mobilisé les étudiants des autres universités publiques du Sénégal.

Les étudiants ont affronté les forces de l’ordre toute la journée du mardi 14 décembre 2021. Ces pensionnaires de l’université Cheikh Anta Diop (Ucad) de Dakar ont décrété une grève de 48h renouvelable pour apporter leur soutien à leurs camarades de l’université de Bambey très remontés suite au décès par intoxication, disent-ils, de l’étudiant Badara Ndiaye. Dans un communiqué publié le mardi, l’amicale des étudiants de la faculté des Lettres et sciences humaines (FLSH) informe de ‘’la cessation totale de toute activité pédagogique (cours et examens) et sociale à l’université Cheikh Anta Diop de Dakar pour 48 heures renouvelables. Et de l’introduction d’une plateforme revendicative dans les prochaines 24 heures’’, indique la structure qui se dit représentante légitime des étudiants de l’Ucad.

À voir aussi  SENEGAL : Une plainte déposée contre El Hadji O. Diouf pour menace de mort.

Les étudiants exigent une enquête sérieuse afin de situer les responsabilités. Pour eux, la désinvolture des autorités universitaires sur cette affaire est très suspecte. C’est pourquoi ’l’amicale réitère son engagement et sa disponibilité pour la cause estudiantine, face à la situation chaotique que vivent les étudiants de Bambey depuis la mort de l’étudiant Badara Ndiaye, suite à une intoxication combinée à un mutisme total des autorités universitaires et supérieures’’, peut-on lire dans le communiqué.

A rappeler qu’à travers un communiqué de presse, le médecin-chef, Dr Ahmadou Bamba Guèye, avait précisé que l’étudiant Badara Ndiaye ne présentait aucun signe d’intoxication alimentaire. «Le patient a reçu un traitement sous réserve d’un retour de suivi dans les 48 heures. Malheureusement, l’étudiant a opté pour un retour à domicile à Kaolack», relève le texte. Toujours d’après le médecin, «le certificat de genre de mort délivré par le médecin légiste de l’hôpital Aristide Le Dantec, en exécution d’une instruction judiciaire, renseigne que le patient est décédé des suites d’une maladie hépatique avec défaillance multicéréale». Les étudiants eux sont convaincus que leur camarade est décédé des suite après avoir pris un repas servi par le restaurant universitaire le la nuit du 27 au 28 novembre 2021 à Bambey. Les étudiants comptent mener le combat jusqu’au bout. 

       

Laisser un commentaire