Home ALGÉRIE ALGÉRIE : Le Président Abdelmadjid Tebboune dissout le Parlement et grâcie des...

ALGÉRIE : Le Président Abdelmadjid Tebboune dissout le Parlement et grâcie des militants du Hirak

0
Président Abdelmadjid Tebboune

Le Président algérien, Abdelmadjid Tebboune, a annoncé jeudi 18 février, lors d’un discours à la Nation, la dissolution du Parlement. Le chef de l’Etat va procéder à un remaniement ministériel dans les 48 heures. Il a appelé à des élections anticipées avant d’informer qu’il accorde la grâce à des détenus du Hirak, un geste d’apaisement en direction de ce mouvement de contestation populaire qui fête ses deux ans le 22 février.

Le chef de l’Etat, Abdelmadjid Tebboune, a prononcé, jeudi 18 février 2021, un message à la Nation coïncidant avec la journée nationale d’hommage aux « martyrs » de la guerre d’Indépendance (1954-1962). Le Président algérien a annoncé avoir dissout le Parlement et promis un remaniement ministériel dans les 48 heures au maximum. « Ce remaniement concernera des secteurs qui enregistrent des déficits dans leur gestion ressentis par les citoyens et nous-mêmes », a-t-il déclaré.

Il a par la suite appelé à des élections anticipées, disant souhaiter ouvrir ses portes à la jeunesse. « Les jeunes doivent avoir un poids politique », a-t-il indiqué, annonçant la mise en place prochaine d’un Conseil suprême de la jeunesse et de l’Observatoire national de la société civile. Par conséquent, les élections législatives, qui étaient prévues en 2022, auront finalement lieu d’ici juin, au plus tard en septembre. Le scrutin se déroulera sur la base d’une nouvelle loi électorale qui sera promulguée par ordonnance puisque le Parlement a été dissout.

À voir aussi  TOGO : Les manifestations de l’opposition étaient au deuxième jour hier, les populations sont encore sorties massivement.

Le chef de l’Etat algérien a également annoncé avoir accordé la grâce à plusieurs détenus du mouvement Hirak. « Le « Hirak béni » a sauvé l’Algérie. J’ai décidé d’accorder la grâce présidentielle à une trentaine de personnes pour lesquelles une décision de justice avait été rendue ainsi qu’à d’autres pour lesquelles aucun verdict n’a été prononcé. Entre 55 et 60 personnes rejoindront à partir de ce soir (jeudi) ou demain (vendredi) leur famille », a-t-il assuré. Toutefois, la présidence a précisé, dans un tweet, que la grâce concernait uniquement les « auteurs de crimes liés aux technologies de l’information et de la communication », sans divulguer de noms.

A noter que cette annonce survient à la veille du deuxième anniversaire du soulèvement populaire inédit du 22 février 2019. Le mouvement de contestation “Hirak” avait forcé le Président Abdelaziz Bouteflika à renoncer à un cinquième mandat présidentiel et à quitter le pouvoir. Des appels à manifester, dans toute l’Algérie, pour le lundi 22 février, circulent sur les réseaux sociaux.

       

Laisser un commentaire