Home ÉGYPTE ÉGYPTE : Le Président Abdel Fattah al-Sissi reçu par Emmanuel Macron

ÉGYPTE : Le Président Abdel Fattah al-Sissi reçu par Emmanuel Macron

0
Les présidents français et égyptien Emmanuel Macron et Abdel Fattah al-Sissi

Le Président égyptien, Abdel Fattah al-Sissi, est arrivé dimanche 06 décembre à Paris, pour une visite d’Etat sur fond de controverse. Il a été reçu ce lundi par le Président français Emmanuel Macron.

Le Président égyptien, Abdel Fattah al-Sissi, est arrivé à Paris, la capitale française, pour une visite d’Etat de trois jours. Il a été reçu par son homologue français. « J’ai eu l’occasion d’évoquer, comme on le fait entre amis en confiance et en toute franchise, la question des droits de l’homme », et « je reste l’avocat constant d’une ouverture démocratique, sociale et de la reconnaissance d’une société civile dynamique et active », a souligné Emmanuel Macron lors d’une conférence de presse conjointe avec le Président al-Sissi. Aussi, s’est-il réjoui de la récente libération par Le Caire de « trois membres d’ONG ».

En effet, cette visite a été vivement contestée par des ONG qui protestent contre un pouvoir qui « se sert abusivement de la législation antiterroriste pour éradiquer le travail légitime en faveur des droits humains et supprimer toute dissidence pacifique. « On est stupéfait que la France déroule le tapis rouge à un dictateur alors qu’il y a plus de 60 000 détenus d’opinion aujourd’hui en Egypte », a ainsi déclaré à l’Agence France-Presse Antoine Madelin, un des responsables de la Fédération internationale des droits humains.

À voir aussi  SENEGAL : Macky Sall suspend toutes les investitures.

Des partis de gauche ont aussi exprimé leurs vives critiques contre le régime égyptien. « Depuis que le général égyptien Abdel Fattah al-Sissi a pris le pouvoir en 2013, il s’est lancé dans une répression croissante contre l’opposition politique au sens large et la société civile », relève Europe-Écologie les Verts dans un communiqué publié vendredi 4 décembre. Il appelle Emmanuel Macron « à cesser toute forme de coopération militaire et sécuritaire ainsi que la vente d’armes et les contrats de maintenance et de formation qui les accompagnent. »

Une marche de protestation a même été prévue le mardi 08 décembre, à 18 heures, devant l’Assemblée nationale à Paris.Pour rappeler, le 27 janvier 2019, le Président français regrettait que la situation n’évolue pas « dans la bonne direction » en Egypte. Des « blogueurs, des journalistes et des activistes » y sont emprisonnés, relevait-il. Ce à quoi Al-Sissi avait rétorqué : « N’oubliez pas que nous sommes dans une région troublée. »

       

Laisser un commentaire