Home ENVIRONNEMENT CAMEROUN – 20 milliards d’euros pour restaurer une bonne partie de la ...

CAMEROUN – 20 milliards d’euros pour restaurer une bonne partie de la  forêt

0
Empty road in mountain forest

Le Programme national de développement des plantations forestières (PNDF) a pour ambition d’assurer la production des 2,5 millions de m3 de bois que le Cameroun met sur le marché chaque année. Pour atteindre cet objectif, un financement global estimé à 20 millions d’euros, soit 12.893 milliards de FCFA, est nécessaire pour restaurer 12 millions d’hectares de forêts sur les 22 millions qui couvrent 46% du territoire camerounais. Un grand projet à long terme qui va bénéficier de l’appui de l’Union Internationale pour la Conservation de la Nature (UICN).

Restaurer une bonne partie de la forêt endommagée par la déforestation et la construction d’infrastructures, et mettre en place une industrie du bois, c’est l’objectif du PNDF au Cameroun qui a officiellement lancé ses activités le 23 juillet 2021 Un financement   d’une valeur de 12.893 milliards de FCFA est nécessaire pour restaurer plus de la moitié de la forêt afin de planter des arbres dont les bois pourront être exportés. « A terme, il sera question de permettre au pays de remplacer son offre de bois constitué quasiment du bois des forêts naturelles par un bois de forêts plantées « , a précisé Anicet Ngomin, le directeur des forêts, cité par StopBlaBlaCam.

À voir aussi  SÉNÉGAL - Affaire Ousmane Sonko : Le capitaine Oumar Touré de la section de recherches démissionne

L’Union internationale pour la conservation de la nature (UICN) a salué l’engagement du Cameroun qui a l’ambition de conserver le potentiel forestier nécessaire à la préservation des espèces sauvages et à la lutte contre la pollution. « L’engagement du Cameroun […] contribuera à mettre en place des moyens d’existence durables pour les populations dépendant des forêts, à protéger l’exceptionnelle richesse d’espèces sauvages du pays, à réduire les émissions de carbone et à avancer vers la réalisation des Objectifs du développement durable. », a déclaré Inger Andersen, Directrice générale de l’UICN.

Elle a par ailleurs magnifié les efforts qui sont en train d’être faits en Afrique dans le but de restaurer les forêts souvent victimes de la déforestation ou de la construction d’infrastructures de développement ou des agro-industries. « Il y a actuellement en Afrique une très forte dynamique, dépassant toutes les attentes, en faveur de la restauration des forêts, et l’UICN est désireuse de coopérer avec le Cameroun et d’autres pays de la région afin de concrétiser leurs engagements.« , a-t-elle ajouté.

       

Laisser un commentaire