Home SOUDAN SOUDAN – Signature d’accord avec la CPI pour rendre justice dans la...

SOUDAN – Signature d’accord avec la CPI pour rendre justice dans la région du Darfour

0

Le gouvernement soudanais a signé un accord ce jeudi 12 août 2021 avec la cour pénale internationale (CPI). Ce protocole d’entente vise à être au service de la juridiction internationale pour éclaircir les choses dans la région soudanaise du Darfour. Cette mesure a été signée par le ministre soudanais de la Justice, Nasredeen Abdelbari et le procureur de la CPI Karim Khan.

Le Soudan est passé à l’action en signant un accord avec la cour pénale internationale ce jeudi 12 août. Son objectif avec cette signature est de rendre justice à la population. Cet accord Ô combien important va permettre au pays d’éclairer beaucoup de zones d’ombres dans le Darfour.

« Le protocole d’entente permettra de fournir les informations demandées (à la CPI) et de continuer à travailler avec les victimes, les survivants et la société civile« , a déclaré le procureur lors d’une conférence de presse à Khartoum.

Avec cette décision, la CPI pourra enfin juger l’ex président soudanais Omar El-Béchir. Depuis sa destitution par l’armée le 11 avril 2019 suite à des soulèvements populaires, ladite juridiction n’a jamais  caché son souhait de mettre la main sur l’ancien dirigeant.

À voir aussi  RWANDA : Paul Kagamé exige une distribution équitable des vaccins

Toutefois, Le procureur de la CPI n’a pas manqué de rappeler que les deux parties n’ont pas encore trouvé une date précise pour le transfert du président soudanais déchu Omar el-Béchir et des autres suspects incriminés. Ainsi pour faciliter le travail, la cour pénale internationale a décidé d’ouvrir un bureau permanent à Khartoum, la capitale. « Le siège du tribunal est à La Haye,   si les juges estiment possible de tenir le procès dans un autre endroit, ce sera à eux de décider« , a déclaré le procureur général.

Auteur du coup d’État de 1989, Omar El-Béchir est reste au pouvoir durant trente ans. Il est accusé par la Cour pénale internationale de génocide, crimes contre l’humanité et crimes de guerre dans le cadre de la guerre du Darfour qui avait débuté le 26 février 2003. Ce conflit inter ethnique a causé 300 000 morts et 2,7 millions de déplacés dont 230 000 réfugiés au Tchad.

       

Laisser un commentaire