Home GAMBIE GAMBIE : Adama Barrow lance officiellement son parti en vue de la...

GAMBIE : Adama Barrow lance officiellement son parti en vue de la Présidentielle de 2021

0
Adama Barrow @Capture Facebook

Le président de la République de la Gambie, Adama Barrow, a officiellement lancé, samedi, le Parti national des Peuples (National Peoples Party ou NPP). C’était au cours d’un meeting tenu, en pleine pandémie, au stade de l’Indépendance de Bakau et retransmis par la télévision publique.

Le Président de la Gambie Adama Barrow, 55 ans, a lancé samedi son parti, en vue de la Présidentielle de décembre 2021. Même s’il  n’a pas encore officialisé sa candidature, plusieurs observateurs estiment que le doute n’est plus permis quant aux intentions du locataire du State House. « Ce nouveau Parti, le NPP (National People Party), représente le présent et l’avenir, et il est là pour tous les citoyens gambiens dans le cadre d’une nouvelle conscience politique et d’une nouvelle direction. C’est le parti de toutes les catégories de personnes, basé sur le concept d’une véritable citoyenneté gambienne démocratique et patriotique », a déclaré Adama Barrow 

Le chef de l’Etat gambien avait pris l’engagement, envers ses alliés, de céder le pouvoir au bout de trois ans de transition et d’organiser une nouvelle élection à laquelle il ne pourrait pas se présenter. Mais, il a apparemment fait une volte-face. « La réalité, c’est que je ne peux pas vous laisser tomber et que je ne peux pas trahir votre confiance », a-t-il déclaré samedi devant une foule acquise à sa cause.

À voir aussi  GHANA : L'investiture de Nana Akufo-Addo, en tenue traditionnelle.

Un revirement fustigé, entre décembre 2019 et janvier 2020, par une partie de la population gambienne regroupée au sein du mouvement « Three Years Jotna ». Le Parti démocratique unifié de l’opposant historique Ousseinou Darboe est allé plus loin en mettant fin à son compagnonnage avec le président de la République. Il y a même eu des manifestations marquées par des affrontements et des dizaines d’arrestations.

Pour rappel, en 2016, Adama Barrow, soutenu par une coalition de sept partis d’opposition, avait bouté hors du pouvoir Yahya Jammeh qui régnait sur le pays depuis son coup d’état de 1994.

       

Laisser un commentaire