Home RD CONGO RD CONGO – Le Roi Philippe II veut “panser les blessures du...

RD CONGO – Le Roi Philippe II veut “panser les blessures du passé et construire l’avenir”

1
Le Roi Philippe avec le président Felix Tshisekedi @ Page Facebook Alexander de Croo

Le roi Philippe et la reine Mathilde de Belgique sont en visite en République démocratique du Congo depuis le 07 Juin 2022. Prévue pour s’achever le 13 Juin, cette visite marque un tournant important dans les rapports entre la RDC et la Belgique, son ancienne puissance coloniale. 

On le sait, le Congo qui fut par le passé  »la propriété privée  » du roi Léopold II, porte encore les traces des balafres de la colonisation belge. Difficile d’oublier les mains coupées, la terre éventrée et les richesses emportées, les vies arrachées et les innombrables potentialités détruites au Congo. Comment passer sous silence le douloureux assassinat de Patrice Emery Lumumba,  »l’inventeur du futur » pour redire les mots de Césaire ?  La liste des torts est longue et cela a beaucoup obscurci les relations entre les deux peuples. 

Cette visite du roi Philippe II vise justement à renouer les liens et à regarder l’avenir avec confiance. Le mercredi 08 Juin devant les sénateurs et les députés congolais réunis au palais du peuple de Kinshasa, le roi Philippe a exprimé de  »profonds regrets ». 

“À l’occasion de mon premier voyage au Congo, ici même, face au peuple congolais et à ceux qui aujourd’hui encore en souffrent, je désire réaffirmer mes plus profonds regrets pour ces blessures du passé. Sincères regrets que j’avais exprimés dans la lettre que je vous ai adressée, Monsieur le président, il y a deux ans maintenant, pour le 60ème anniversaire de l’indépendance”, a-t-il déclaré en dressant un sombre tableau du colonialisme. Certains congolais attendaient peut-être plus. Ils voulaient des excuses du roi Philippe et espéraient obtenir réparations. Ce dernier a préféré se tourner vers l’avenir pour tisser un nouveau partenariat plus juste et plus prospère.

À voir aussi  CÔTÉ D'IVOIRE: Amadou Gon Coulibaly décède à Abidjan

“Aujourd’hui, vous souhaitez écrire un nouveau chapitre dans nos relations et regarder vers l’avenir, encouragés par la formidable jeunesse du peuple congolais qui ne demande qu’à valoriser ses talents. Écrivons ce nouveau chapitre ensemble”, a-t-il souhaité.

Ce sont des paroles fortes qui mettent en marche un dynamisme entre les deux pays. Malgré les brûlures du passé, le Congo Démocratique a aujourd’hui besoin de développement et de sécurité. Espérons que les mots feront place aux actes concrets pour le grand bonheur des populations congolaises ! 

       

1 COMMENT

  1. On peut panser les blessures mais la douleur ne s’efface pas. Tuer son prochain est un acte impardonnable.
    Le roi belge vient reconstituer les liens coloniaux car l’occident se déplace pour son intérêt

Laisser un commentaire