Home AFRIQUE DU SUD AFRIQUE DU SUD – L’ancien président Jacob Zuma est en prison

AFRIQUE DU SUD – L’ancien président Jacob Zuma est en prison

0

L’ex-chef d’État sud-africain, Jacob Zuma a passé sa première nuit en prison. Il s’est rendu à la justice le mercredi 7 juillet 2021 aux environs de 23h30mn, à une demie heure de l’expiration du délai que lui avait fixé la justice de son pays. Condamné à 15 mois de prison pour outrage à la justice par la Cour Constitutionnelle, l’homme âgé désormais de 79 ans a finalement décidé de se rendre pour éviter d’être cueilli de force par la police nationale. Toutefois, ses avocats ont introduit un recours auprès de la Cour Constitutionnelle qui doit l’examiner le lundi 12 juillet.

L’ancien président sud-africain, Jacob Zuma, a fini par se rendre à la justice afin de purger sa peine de 15 mois prononcée par la Cour Constitutionnelle. Ce mercredi 7 juillet 2021, à 23h30, l’homme politique s’est évité un affrontement avec la police en décidant de se livrer à la justice. Il a quitté sa résidence Nkandla dans le KwaZulu-Natal, avec un cortège de voitures pour se diriger vers la prison d’Escourt, située à  200 km de son domicile. C’est dans ce pénitencier d’une capacité d’accueil de plus de 500 détenus que « M. Jacob Gedleyihlekisa Zuma a été admis pour commencer à purger sa peine« , précise un communiqué de l’administration pénitentiaire. 

À voir aussi  MALI : des manifestants exigent la démission d’IBK

Les avocats de l’ancien président ont introduit un recours auprès de la Cour Constitutionnelle pour espérer une atténuation de la peine. De la même manière, ils ont saisi une Cour provinciale pour obtenir l’annulation de son arrestation. Celle-ci doit se prononcer ce vendredi 9 juillet 2021.

À noter que Jacob Zuma avait refusé dans un premier temps d’admettre sa peine évoquant des raisons sanitaires et une procédure qui n’a pas respecté ses droits élémentaires. Près de sa résidence, il avait réuni ses militants et sympathisants le dimanche 4 juillet 2021 pour défier la justice et promettre qu’il ne se rendra jamais. Mais, à une demie heure de l’ultimatum que lui avait notifié la Cour Constitutionnelle, lex-chef d’État sud-africain de 2009 à 2018 a préféré se conformer à la décision de la justice, dans une totale discrétion à bord d’un convoi de SUV. C’est dans un tweet de la fondation qui le représente que l’information est tombée. « Le président Zuma a décidé de se conformer à l’ordre d’incarcération. Il est en route vers un établissement correctionnel. », peut-on lire dans le message posté sur Tweeter après le départ de l’ancien président.

       

Laisser un commentaire