Connect with us

CHAUD TOO CHAUD

GHANA – Africa Data Centres annonce la construction d’une nouvelle installation à Accra de 10 MW

Publie

le

Accra va accueillir la construction d’une nouvelle installation de 10WM. L’annonce a été faite par Africa Data Centres, le plus grand réseau d’installations de centres de données interconnectés et agnostiques sur le continent. Ce centre va commencer prochainement la construction d’une nouvelle installation sur son terrain récemment acquis dans le quartier d’affaires d’Accra, au Ghana. Initialement conçu pour 10 MW, le nouveau site disposera d’une option d’extension à 30MW en fonction de la demande. Il s’agira de la plus grande installation de ce type en Afrique de l’Ouest, en dehors du Nigeria.

Les centres de données sont la base d’une croissance économique axée sur le numérique : sans eux, il est impossible de développer des écosystèmes TCI durables et autonomes. L’installation sera construite dans le cadre du Projet de réaménagement de la foire commerciale à La, un des quartiers clés du centre-ville d’Accra. La première phase débutera dans les 12 prochains mois.

Cette nouvelle installation fait partie des plans d’expansion continentale d’Africa Data Centres couvrant dix des principaux centres économiques d’Afrique (Afrique du Sud, Zambie, Kenya, Rwanda, Égypte, Maroc, Sénégal, Côte d’Ivoire et Angola). En partie financée par la U.S. International Development Finance Corporation (DFC) du gouvernement américain, cette expansion sans précédent est une initiative majeure pour accélérer les infrastructures et les services numériques du secteur privé en Afrique.

« Nous continuons à apporter des services et des produits internationalement reconnus par l’entremise de Liquid Intelligent Technologies et Africa Data Centres. Liquid dispose déjà du plus grand réseau fibré transfrontalier en Afrique, et l’expansion de nos centres de données vient compléter cette présence pour accélérer la transformation numérique sur le continent », déclare Hardy Pemhiwa, CEO, Liquid Intelligent Technologies.

Scott Nathan, CEO, U.S. International Development Finance Corporation (DFC) : « DFC est fier de soutenir African Data Centres. Cette nouvelle installation à Accra représentera un investissement dans une infrastructure critique contribuant à mieux connecter une population et un marché africains en forte croissance à des opportunités mondiales. L’engagement de DFC à renforcer l’infrastructure TCI en Afrique de l’Ouest repose sur la volonté du président Biden de mobiliser des capitaux privés au profit d’investissements d’infrastructures de haute qualité qui améliorent la vie des gens. Ce nouveau centre de données contribuera à concrétiser cet engagement au Ghana et dans la région, créant ainsi des emplois grâce à l’amélioration des conditions commerciales, tout en attirant des entreprises désireuses d’investir et de développer leurs opérations. »

Amos Hochstein, conseiller principal auprès du gouvernement américain : « Cet investissement illustre l’engagement du gouvernement américain, dans le cadre du Partenariat pour les infrastructures et les investissements mondiaux (PGII), de débloquer des capitaux publics et privés investir dans des infrastructures durables. Au côté des centres de données en Afrique du Sud et au Kenya, le centre de données au Ghana jette les bases d’une révolution numérique sur le continent.

Se félicitant de ce nouvel investissement, S.E. Nana Addo Dankwa Akufo-Addo, président du Ghana, déclare : « La construction du nouveau centre de données de 10 MW d’Africa Data Centre, en plein cœur d’Accra, est un élément majeur pour combler le fossé infrastructurel et poursuivre le développement de notre économie numérique. Cet investissement et la volonté du gouvernement de numériser tous les secteurs de l’économie nous permettront d’accroître notre capacité d’accès aux services numériques et nous aideront à attirer davantage d’investissements étrangers directs dans notre économie. »

« Notre nouveau centre de données au Ghana constitue un jalon notable pour Africa Data Centres, qui ambitionne d’effacer la fracture numérique en Afrique de l’Ouest. Les centres de données hyperscale, qui reçoivent les faveurs des principales sociétés technologiques américaines, des banques et des entreprises locales, sont le domaine de spécialisation d’Africa Data Centres. En outre, nos centres de données sont alimentés par une énergie solaire et un stockage sur batterie indépendants, ce qui nous permet de déployer des technologies numériques tout en atténuant notre impact environnemental », conclut Tesh Durvasula, CEO, Africa Data Centres.

Continuer la lecture
Cliquez ici pour commenter

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A LA UNE

AFRIQUE DU SUD –  Le principal parti de l’opposition a lancé sa campagne 

Publie

le

Ce samedi 17 Février à Pretoria en Afrique du Sud, le principal parti de l’opposition, l’Alliance Démocratique (DA), a lancé sa campagne électorale. Sept points sont annoncés par le chef du parti, John Steenhuisen, pour sauver le pays.

Ce samedi 17 Février, les partisans de John Steenhuisen étaient nombreux sur la pelouse des Unions buildings située près du siège du gouvernement. L’opposant John Steenhuisen en a profité pour présenter son programme en sept points pour « sauver l’Afrique du Sud ».

Devant une foule immense, John Steenhuisen a parlé des maux qui étouffent l’économie sud-africaine et qui ont provoqué une crise sociale. Il a également déclaré que son parti Alliance démocratique s’engage à réduire les taux de criminalité. Son ambition est de créer deux millions d’emplois, de mettre fin aux coupures intempestives de l’électricité qui paralysent le pays et de mettre en place un climat de cohésion sociale. Le plan détaillé de l’alliance Démocratiquei vise à apporter des solutions concrètes aux grands défis auxquels est confrontée l’Afrique du Sud.

John Steenhuisen a aussi mis l’accent sur la lutte contre la corruption. Il a appelé aux populations de voter pour le parti Alliance démocratique pour éradiquer la corruption qui a ruiné le parti au pouvoir depuis 30 ans.

Un message fort dans un lieu mythique qu’est les Unions buildings, siège du gouvernement de l’ANC (Congrès National Africain), parti au pouvoir depuis trois décennies.

C’est dans une ambiance festive avec le groupe “Les Confretis » que s’est terminée le meeting. Les leaders et alliés du parti démocratique ont rejoint John Steenhuisen sur la scène pour une photo de famille.

La date officielle des élections n’est pas encore annoncée mais l’alliance Démocratique est déterminée à faire entendre sa voix en ces périodes pré-électorales.

Continuer la lecture

A LA UNE

SÉNÉGAL – 100.000 Logements : Ismaila Madior Fall á Bambilor pour l’inauguration

Publie

le

Ce vendredi, le ministre des Affaires étrangères et des Sénégalais de l’extérieur, Ismaila Madior Fall, accompagné de la ministre Annette Ndiaye Seck, inaugurera la « Cité de la Diaspora » à Bambilor. Ce projet vise à prévenir la création de nouveaux bidonvilles et encourage la production massive de logements accessibles.

selon L’Observateur, l’objectif est de dynamiser et diversifier l’offre de logements pour les ménages à faibles revenus et/ou irréguliers, tout en facilitant l’accès au financement bancaire adapté. Avec une vision claire de renforcer l’écosystème de la construction, cette initiative témoigne de l’engagement du gouvernement Sénégalais envers sa diaspora.

Les 100 000 logements prévus dans ce projet ont été élaborés en partenariat avec le gouvernement Sénégalais et ses collaborateurs, cherchant à répondre aux besoins spécifiques et aux préoccupations en matière de logement des Sénégalais vivant à l’étranger.

Source : PressAfrik

Continuer la lecture

A LA UNE

SÉNÉGAL – Thione Niang “Je n’ai pas de programme, j’ai une vision”

Publie

le

Thione Niang ©Ze-Africanews

L’entrepreneur social Thione Niang est candidat à l’élection de février 2024. Dans cette interview exclusive, il nous dévoile sa vision, ses projets notamment, “Give One project”, “JeufZone” qui englobe un volet agricole, de formation mais aussi d’autonomisation des femmes. 

Ce fut l’occasion pour l’entrepreneur social, de revenir sur ses débuts, sur le processus de retour dans son pays d’origine, le Sénégal. Il a abordé la question politique : son engagement dans le ring politique tout en donnant son avis sur le paysage politique sénégalais. 

La politique africaine est un autre volet abordé dans cette interview. L’urgence de l’industrialisation du continent, l’urgence d’aider la jeunesse africaine afin qu’elle ait les mêmes opportunités de développement que les autres jeunes du monde, lui tient à cœur. 

Sur la question de l’école africaine, Thione Niang propose une refonte de celle-çi en commençant par un changement de paradigme et surtout du contenu des enseignements. Selon lui, il faut revenir sur nos fondamentaux à savoir nos propres modèles de représentations identitaires notamment Cheikh Anta Diop ou encore Nkrumah. 

Thione Niang, nous a également parlé de vision, sa vision et non un programme, pour donner à chaque sénégalais ce qu’il mérite aussi bien sur le plan de l’éducation, la santé, mais aussi sur le développement des infrastructures, qui selon lui, passe forcément et d’abord par l’autosuffisance alimentaire d’où son retour vers la terre pour un progrès agricole affirmé.

Il a fini par lancer un message fort à l’ensemble des sénégalais.

La suite de l’interview sur ce lien :

Thione Niang ©Ze-Africanews
Thione Niang ©Ze-Africanews
Thione Niang ©Ze-Africanews
Thione Niang ©Ze-Africanews
Continuer la lecture

DERNIERS ARTICLES

FACEBOOK

PUB

NEWS +