Connect with us

CHAUD TOO CHAUD

SÉNÉGAL – Fatimata Diallo BA : L’Éclat de la Plume Lauréate

Publie

le

Fatimata Diallo BA

Fatimata Diallo BA, écrivaine franco-sénégalaise, a récemment marqué les esprits littéraires en remportant le prestigieux Prix Cénacle des Jeunes Écrivains de Sénégal en 2023 avec son roman poignant intitulé « Rouges Silences ».

Originaire de Dakar, Fatimata a grandi dans une atmosphère culturelle riche, et son parcours académique l’a menée des bancs de l’université à Poitiers et Paris, où elle a étudié les Lettres Classiques. Cette Franco-sénégalaise a acquis une perspective unique, fusionnant les influences littéraires des deux cultures qui l’ont façonnée.

Forte de dix-sept années d’expérience dans l’enseignement en banlieue parisienne, Fatimata Diallo BA a décidé de revenir au Sénégal, où elle exerce actuellement en tant que professeure de français et de latin au prestigieux lycée français Jean Mermoz de Dakar. Son dévouement à l’éducation et à la transmission du savoir se reflète dans son engagement actif envers ses élèves.

« Rouges Silences », son œuvre primée, est un témoignage de la sensibilité littéraire de Fatimata. Le roman, portant sur des thèmes profonds et universels, a su captiver le jury du Prix Cénacle des Jeunes Écrivains, attestant du talent exceptionnel de l’autrice.

Outre son succès littéraire, Fatimata Diallo BA est également reconnue pour son implication dynamique dans diverses rencontres et salons littéraires. Son amour pour le partage de la littérature et la promotion du dialogue autour du livre se manifestent dans sa participation active à ces événements.

Avec « Rouges Silences », Fatimata Diallo BA s’affirme comme une voix émergente qui mérite attention et reconnaissance dans le paysage littéraire contemporain. Son engagement envers l’éducation et son talent d’écrivaine promettent un avenir prometteur, faisant d’elle une figure inspirante pour les générations futures d’écrivains au Sénégal et au-delà.

Source : Senegal Njaay

Fatimata Diallo BA
Fatimata Diallo BA
Continuer la lecture
Cliquez ici pour commenter

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A LA UNE

AFRIQUE DU SUD –  Le principal parti de l’opposition a lancé sa campagne 

Publie

le

Ce samedi 17 Février à Pretoria en Afrique du Sud, le principal parti de l’opposition, l’Alliance Démocratique (DA), a lancé sa campagne électorale. Sept points sont annoncés par le chef du parti, John Steenhuisen, pour sauver le pays.

Ce samedi 17 Février, les partisans de John Steenhuisen étaient nombreux sur la pelouse des Unions buildings située près du siège du gouvernement. L’opposant John Steenhuisen en a profité pour présenter son programme en sept points pour « sauver l’Afrique du Sud ».

Devant une foule immense, John Steenhuisen a parlé des maux qui étouffent l’économie sud-africaine et qui ont provoqué une crise sociale. Il a également déclaré que son parti Alliance démocratique s’engage à réduire les taux de criminalité. Son ambition est de créer deux millions d’emplois, de mettre fin aux coupures intempestives de l’électricité qui paralysent le pays et de mettre en place un climat de cohésion sociale. Le plan détaillé de l’alliance Démocratiquei vise à apporter des solutions concrètes aux grands défis auxquels est confrontée l’Afrique du Sud.

John Steenhuisen a aussi mis l’accent sur la lutte contre la corruption. Il a appelé aux populations de voter pour le parti Alliance démocratique pour éradiquer la corruption qui a ruiné le parti au pouvoir depuis 30 ans.

Un message fort dans un lieu mythique qu’est les Unions buildings, siège du gouvernement de l’ANC (Congrès National Africain), parti au pouvoir depuis trois décennies.

C’est dans une ambiance festive avec le groupe “Les Confretis » que s’est terminée le meeting. Les leaders et alliés du parti démocratique ont rejoint John Steenhuisen sur la scène pour une photo de famille.

La date officielle des élections n’est pas encore annoncée mais l’alliance Démocratique est déterminée à faire entendre sa voix en ces périodes pré-électorales.

Continuer la lecture

A LA UNE

SÉNÉGAL – 100.000 Logements : Ismaila Madior Fall á Bambilor pour l’inauguration

Publie

le

Ce vendredi, le ministre des Affaires étrangères et des Sénégalais de l’extérieur, Ismaila Madior Fall, accompagné de la ministre Annette Ndiaye Seck, inaugurera la « Cité de la Diaspora » à Bambilor. Ce projet vise à prévenir la création de nouveaux bidonvilles et encourage la production massive de logements accessibles.

selon L’Observateur, l’objectif est de dynamiser et diversifier l’offre de logements pour les ménages à faibles revenus et/ou irréguliers, tout en facilitant l’accès au financement bancaire adapté. Avec une vision claire de renforcer l’écosystème de la construction, cette initiative témoigne de l’engagement du gouvernement Sénégalais envers sa diaspora.

Les 100 000 logements prévus dans ce projet ont été élaborés en partenariat avec le gouvernement Sénégalais et ses collaborateurs, cherchant à répondre aux besoins spécifiques et aux préoccupations en matière de logement des Sénégalais vivant à l’étranger.

Source : PressAfrik

Continuer la lecture

A LA UNE

SÉNÉGAL – Thione Niang “Je n’ai pas de programme, j’ai une vision”

Publie

le

Thione Niang ©Ze-Africanews

L’entrepreneur social Thione Niang est candidat à l’élection de février 2024. Dans cette interview exclusive, il nous dévoile sa vision, ses projets notamment, “Give One project”, “JeufZone” qui englobe un volet agricole, de formation mais aussi d’autonomisation des femmes. 

Ce fut l’occasion pour l’entrepreneur social, de revenir sur ses débuts, sur le processus de retour dans son pays d’origine, le Sénégal. Il a abordé la question politique : son engagement dans le ring politique tout en donnant son avis sur le paysage politique sénégalais. 

La politique africaine est un autre volet abordé dans cette interview. L’urgence de l’industrialisation du continent, l’urgence d’aider la jeunesse africaine afin qu’elle ait les mêmes opportunités de développement que les autres jeunes du monde, lui tient à cœur. 

Sur la question de l’école africaine, Thione Niang propose une refonte de celle-çi en commençant par un changement de paradigme et surtout du contenu des enseignements. Selon lui, il faut revenir sur nos fondamentaux à savoir nos propres modèles de représentations identitaires notamment Cheikh Anta Diop ou encore Nkrumah. 

Thione Niang, nous a également parlé de vision, sa vision et non un programme, pour donner à chaque sénégalais ce qu’il mérite aussi bien sur le plan de l’éducation, la santé, mais aussi sur le développement des infrastructures, qui selon lui, passe forcément et d’abord par l’autosuffisance alimentaire d’où son retour vers la terre pour un progrès agricole affirmé.

Il a fini par lancer un message fort à l’ensemble des sénégalais.

La suite de l’interview sur ce lien :

Thione Niang ©Ze-Africanews
Thione Niang ©Ze-Africanews
Thione Niang ©Ze-Africanews
Thione Niang ©Ze-Africanews
Continuer la lecture

DERNIERS ARTICLES

FACEBOOK

PUB

NEWS +