Home AGRICULTURE ZIMBABWE : Des modules de formation pour accompagner la réforme agraire

ZIMBABWE : Des modules de formation pour accompagner la réforme agraire

0

Le Zimbabwe compte rompre avec les anciennes méthodes utilisées dans le domaine de l’agriculture. Le ministère des Terres, de l’Agriculture, de l’Eau, de la Pêche et de la Réinstallation rurale du Zimbabwe a fait l’annonce d’un projet visant à introduire de nouveaux programmes de formation dans le domaine agricole à partir du mois d’août 2021. Ce nouveau processus de modernisation entrepris par le gouvernement permet d’assurer une main-d’œuvre efficace et de répondre favorablement aux besoins des entreprises.

Ces nouveaux programmes qui seront introduits dans le système éducatif zimbabwéen seront élaborés avec la collaboration du Community Technology Development Organization, un organisme qui met en place des stratégies visant à réduire la pauvreté, l’insécurité alimentaire et nutritionnelle. Les modules enseignés tourneront autour de l’entrepreneuriat agricole, l’agriculture intelligente, les nouvelles chaînes de valeur agricole, le changement climatique, les techniques de production modernes et les TIC. Cette nouvelle politique de relance agricole lancée par le gouvernement zimbabwéen est née de l’échec de la réforme agraire impulsée en 2000. Une situation qui a fait perdre au pays sa notoriété de grand producteur céréalier dans la sous-région. 

À voir aussi  SÉNÉGAL : Le Président Macky Sall lève l’interdiction de l’exportation des graines d’arachide

M. Waddilove Sansole, chef du projet Zimbabwe Agriculture Knowledge and Innovation Systems (ZAKIS) qui pilote ce projet a affirmé que « le nouveau programme d’enseignement est conçu pour répondre aux besoins actuels et futurs du secteur agricole du Zimbabwe, car il adopte des méthodes de travail nouvelles et dynamiques et des pratiques agricoles modernes, en mettant l’accent sur l’expérience pratique ainsi que les équipements et technologies appropriés. »

Cette réforme entre dans le cadre du projet de modernisation du secteur agricole entrepris par le gouvernement depuis plusieurs années. En effet, le gouvernement zimbabwéen considérait que les formations dédiées au domaine agricole n’étaient pas en conformité avec les besoins actuels et futurs des entreprises et de l’agriculture moderne. La production agricole se limitait au maïs, au soja, au blé et à l’orge. Mais, avec cette réforme prévue à partir du mois d’août 2021, la production sera plus diversifiée et le rendement sera considérablement revu à la hausse.

       

Laisser un commentaire