Home BEAUTÉ MISS CÔTE D’IVOIRE 2022 – Marlène Kouassi Kany succède à Olivia Yacé

MISS CÔTE D’IVOIRE 2022 – Marlène Kouassi Kany succède à Olivia Yacé

0
KOUASSI Marlène-KANY ©Comici

Le 02 juillet 2022, dans la salle des fêtes du Sofitel Hôtel, à Abidjan, a été élue la Miss Côte d’Ivoire. Chaque année, le COMICI, Comité Miss Côte d’Ivoire et les réseaux de téléphonie mobiles ivoiriens invitent leurs abonnés à élire la nouvelle reine de beauté ivoirienne. Cette année, cette élection se fera en présence de Miss World 2021 Karolina Bielawska, sous les yeux de Olivia Yacé, deuxième dauphine de la dernière édition de Miss World. La fête sera garantie.

Qui pour porter l’écharpe “Miss CI” ?
Tous les regards étaient tournés vers le Sofitel Hôtel Ivoire d’Abidjan. La vaste salle des fêtes Félix Houphouët-Boigny, revêtue de clartés, était empli de ravissantes personnes. Des noms jetés en l’air par le maître de cérémonie. De ravissantes jeunes femmes, graciles, toutes belles les unes que les autres, défilent sur le podium. Des présentations fleuries. Des applaudissements nourris. Des prestations d’artistes. Un huissier proclame des noms. Successivement, des jeunes dames s’avancent, saluent et s’inclinent. Un nom : Mlle Marlène Kouassi Kany ! Une charmante jeune dame, les cheveux coupés à ras s’avance délicatement, presque sur la pointe des pieds, avec une grâce parfaite. Elle jubile et s’effondre. Applaudissements et vivats : “Vive la Miss !”

Yacé Olivia Page ©Facebook Yacé Olivia

Marlène Kouassi Kany : la reine des reines ivoiriennes
Le choix du public et du jury s’est porté sur Mlle Marlène Kouassi Kany, étudiante en master 1 de droit privé, âgée de 23 ans. Cadette d’une famille de 7 enfants, elle a été présélectionnée à Aboisso dans la région du Comoé. Le choix de Marlène a beaucoup fait jaser sur les réseaux sociaux. C’est un rituel immuable ; chaque année, c’est la même rengaine. La miss est passée sur le gril. Ça avait été le cas pour Olivia. Le temps les a fait mentir. On a fini par s’y habituer. Jusqu’à la prochaine élection, la vie de Mlle Marlène Kouassi Kany sera chargée ; elle va changer dans les moindres détails. Elle n’aura plus une minute pour elle. Ses habitudes seront réglées comme une horloge. Désormais, la page Oliva Yacé a tourné. En remplacement, c’est Marlène Kouassi, nouvelle reine de beauté ivoirienne, qui va présider toutes les activités du COMICI, le Comité Miss Côte d’Ivoire, avec à ses côtés deux dauphines : Mlles Diako Nassita et Gnakpa Laure. Mais, cette vie a aussi ses avantages : la célébrité, la notoriété, une nouvelle voiture.

À voir aussi  RD CONGO : La designer Anifa Mvuemba révolutionne le défilé en 3D
Yacé Olivia Page ©Facebook Yacé Olivia

Une couronne trop lourde à porter ?
Avant Mlle Olivia Yacé, personne n’aurait douté sur la capacité de Marlène Kouassi à porter haut les couleurs du pays. Mais Olivia Yacé, disons-le, a mis la barre trop haut. Et puis, le speech de Marlène à la finale a laissé beaucoup d’ivoiriens perplexes. Elle disait en substance vouloir : « œuvrer pour la réinsertion des jeunes en décrochage scolaire”. Stupéfiant ! Devant ma télévision, j’avais voulu de lui crier : “Mais c’est révolu, ce genre de sujet. Nous sommes en 2022 ma grande ! Voyons !” Si Marlène ne revoit pas sa position, elle risque de rester dans l’ombre de Olivia Yacé qui avait réussi émerveiller le monde entier par sa prestance. Il y a le concours de Miss Monde à l’horizon. Désormais, l’accent est mis sur l’éducation et l’intelligence des candidates. À ce niveau, la beauté à elle-seule ne suffit pas. Chaque Miss doit choisir “une plateforme militante à promouvoir pendant son mandat d’un an”. Le monde actuel est résolument tourné vers les questions liées au climat, au genre, aux droits humains et aux démocraties émergentes, et elle nous parle de “réinsertion” et de “décrochage scolaire”. Elle gagnerait à vite trouver un thème qui la fera sortir du lot. La partie ne vient que de débuter.

       

Laisser un commentaire