Home GUINÉE EQUATORIALE GUINÉE ÉQUATORIALE – Le destin de Teodorin Obiang suspendu à la décision...

GUINÉE ÉQUATORIALE – Le destin de Teodorin Obiang suspendu à la décision de la France

0
Teodorin Obiang @Capture Facebook

La cour de Cassation de la France doit se prononcer, ce mercredi 28 juillet 2021, sur le recours introduit par Teodorin Obiang, vice-président de Guinée équatoriale et fils du président Teodoro Obiang Nguema. Condamné à Paris le 10 février 2020 à trois ans de prison avec sursis et 30 millions d’euros d’amende, l’homme politique âgé de 52 ans a déposé un recours pour espérer une annulation de la peine. La cour de cassation aura deux options : considérer que ce n’est pas à la France de statuer sur ces biens mal acquis ou bien confirmer la condamnation et procéder à une restitution de ces biens à la population équato-guinéenne.

Teodorin Obiang, vice-président de la Guinée équatoriale, attend, ce mercredi 28 juillet, la réponse de la Cour de Cassation de la France suite au recours qu’il a déposé après sa condamnation le 10 février 2020 pour avoir disposé frauduleusement d’un patrimoine estimé à 150 millions d’euros en territoire français. La justice française doit par conséquent se prononcer sur cette peine infligée au fils du président Teodoro Obiang Nguema. Deux options se présentent à la haute juridiction française : se déclarer incompétente en estimant que les faits se sont déroulés en Guinée Équatoriale ou bien confirmer la sentence et exiger immédiatement la restitution des biens mal acquis.

À voir aussi  ALGÉRIE : Karim Tabbou condamné à un an de prison avec sursis

À noter que Teodorin Obiang, 52 ans, chargé notamment de la Défense et de la Sécurité de son pays, est réputé pour son goût à la belle vie, au luxe et au confort. Il s’est notamment constitué un parc automobile évalué à 5,7 millions d’euros, composé entre autres de trois Bugatti, une Rolls-Royce et deux Maserati. Parmi les biens saisis lors de l’enquête judiciaire figure un luxueux immeuble situé à l’avenue Foch, et estimé à 107 millions d’euros, dans l’un des quartiers les plus huppés de Paris.

       

Laisser un commentaire