Home BLOGOSPHÈRE SÉNÉGAL – Dernière nouvelle du comos : L’astréroïde “MaramKaire” en approche 

SÉNÉGAL – Dernière nouvelle du comos : L’astréroïde “MaramKaire” en approche 

0
Maram Kaire ©Capture photo Page Facebook

Inutile d’observer le ciel dans l’espoir d’apercevoir une boule de feu qui fonce à une vitesse éclair sur la terre. Vous ne verrez que de la poussière – d’étoiles ou dans le meilleur des cas de charmes étoiles filantes. La communauté scientifique vient d’opérer une révolution sidérale dans le domaine de l’astronomie et des sciences spatiales. Si Thomas Pesquet nous a saoulé avec ses photos délirantes depuis la station spatiale, nous voilà qui retombons sur nos pieds. Parmi les 200 000 astéroïdes qui attendent leur nom de baptême. L’Union Astronomique Internationale (UAI) a tenu à honorer l’Afrique à travers l’astronome sénégalais Maram Kairé, en baptisant un astéroïde de son nom. Camille, Ursula, Bush, Ratzinger,… vont recevoir à leur côté un hôte de marque : “Maramkaire”.

Jusqu’à hier encore, je croyais dur comme une chondrite carbonée que tout le monde pouvait s’acheter un astéroïde dans le ciel contre quelques subsides à des découvreurs nécessiteux qui avaient du mal à boucler leurs fins de mois. Je me suis planté. En beauté, comme toujours, je l’avoue. Avoir son nom dans le ciel, n’est pas une mince affaire. Cependant, Maram Kairé, lui, n’a pas de souci à se faire ; il est déjà dans le ciel. Et en bonne place sur la ceinture d’astéroïdes.

Maram Kaire ©Magvision

Entrepreneur, manager, consultant en communication, expert en ingénierie Systèmes & Réseaux, président de l’Association Sénégalaise pour la Promotion de l’Astronomie, 1er Ambassadeur en Afrique de la Campagne de Valeurs « Sciences et technologies » du Groupe ONOMO, 1er Prix Mymusic Online du Meilleur Webdesigner du Sénégal le 30 août 2008, Chevalier de l’Ordre National du Lion du Sénégal, TOP 500 des Africains les plus influents dans le monde, Ancien Conseiller Technique au Cabinet du Ministre de l’Enseignement Supérieur, de la Recherche et de l’Innovation du Sénégal. Chargé de la Promotion et de la Vulgarisation de la culture scientifique et des questions spatiales… Sans en faire des caisses, de telles compétences ne sont pas à la portée de toutes les ambitions. Pour accéder à un seul de ces titres, il faut être un peu plus qu’une personne travailleuse. Le sénégalais Maram Kairé “dispose d’une solide maîtrise de l’intégration de solutions dans des environnements variés, mais aussi de la gestion de projet, des urgences et des dossiers complexes”, dit-il lui sur son compte Linkedin. 

Maram Kaire ©Capture photo Page Facebook

Ce jeune astronome, le premier africain à avoir donné son nom à un astéroïde, est né à Dakar au Sénégal en 1978. Maram Kairé fait des études de BTS Informatique et Gestion à l’École Supérieure Polytechnique Dakar. Il poursuit des études d’Ingénierie Informatique en France, à ESG Management School de 1998 à 2002 au bout desquelles il obtient le titre d’Ingénieur Systèmes & Réseaux. Maram Kairé aurait pu se faire une brillante carrière dans l’enseignement, mais une vocation manifestée dès l’enfance l’attirait vers l’astronomie : les livres de l’astrophysicien hors pair, Hubert Reeves, étaient ses livres de chevet. Il a donc suivi la ligne, qui quoique longue, est la plus courte encore d’un point à un autre. Il regarde dans le ciel, les étoiles à travers de gigantesques télescopes de recherche. 

À voir aussi  NIGÉRIA : Ngozi Okonjo-Iweala à la tête de l'OMC

Découvert le 27 février 1998 par le français Alain Maury, cet astéroïde a d’abord reçu la désignation provisoire : 35462, puis son nom définitif “Maramkaire”. Prochaine étape : un poste d’astronome titulaire.

Maram Kaire ©Capture photo Page Facebook
       

Laisser un commentaire