Home LIBÉRIA LIBERIA : Bilan à mis parcours du président Georges Weah

LIBERIA : Bilan à mis parcours du président Georges Weah

0
Président George Weah @SudOuest

L’ancien international de football et actuel président du Liberia, Georges Weah, a bouclé ses trois ans à la tête du pays depuis son élection le 18 janvier 2018. Son bilan à mis parcours est mitigé, entre des promesses non tenues et une déception croissante du peuple, le tout dans un contexte de crise sanitaire qui a mis à terre l’économie de beaucoup de pays. Il lui reste encore trois autres années avant le terme de son premier mandat, et le peuple attend beaucoup de lui.

L’élection de Georges Weah à la tête du Liberia au mois de janvier 2018 avait suscité beaucoup d’espoir surtout chez les jeunes. Avec son programme ambitieux en faveur des pauvres et de la jeunesse, Georges Weah a été élu avec 61,5% des suffrages. Trois ans plus tard, c’est le statu quo, la situation reste très difficile pour la majorité des Libériens.

A cela s’ajoute l’impact de la crise sanitaire actuelle de la Covid-19 même si le pays n’a enregistré que 1912 cas avec 84 décès. Le confinement décrété par le président Georges Weah au cours du mois d’avril 2020 a aggravé la sécurité alimentaire et a freiné l’apport touristique qui représente un poids considérable dans le développement économique du pays. Le PIB s’est contracté de 3 % en 2020 dans ce pays d’Afrique de l’ouest de moins de cinq millions d’habitants, marqué par la guerre civile de 1989-2003 et l’épidémie d’Ebola de 2014-2016.

À voir aussi  MALI: Démission du premier ministre Soumeylou Boubèye Maïga.

Parmi les 87 promesses du président Georges Weah lors de sa campagne, seules 5 ont été concrétisées après trois ans selon Naymote, une ONG chargée d’évaluer  les réalisations du président libérien. Dans ces cinq réalisations remarquables du chef de l’État, figurent la gratuité de l’université publique, les constructions de routes et les travaux de rénovations de certains bidonvilles. Mais, ces projets aussi ambitieux soient-ils, sont ternis par des soupçons de corruption et de fraude. 

Sur le plan politique, les résultats définitifs issus du scrutin du 8 décembre 2020 n’ont toujours pas été annoncés. Des élections sénatoriales couplées à un référendum visant à modifier la Constitution mais le peuple n’est toujours pas édifié. Selon les résultats partiels, le parti au pouvoir a perdu des sénateurs et le « non » au référendum est majoritaire. Ledit référendum concernait la réduction du mandat présidentiel mais les opposants ont battu campagne jusqu’à ce que le « non » l’emporte. En effet, ils craignaient que cette modification de la Constitution n’ouvre la porte d’un possible troisième mandat au président Georges Weah.

       

Laisser un commentaire