Home BENIN – Patrice Talon s’engage publiquement à ne pas briguer de 3e...

[URGENT] – Patrice Talon s’engage publiquement à ne pas briguer de 3e mandat et à transmettre le pouvoir en mai 2026 à son successeur !

0
Patrice Talon @Page Facebook Patrice Talon

C’est sans doute le point culminant de la seconde journée du sommet citoyen ouest-africain sur la bonne gouvernance, l’alternance et la démocratie à Cotonou. Comme annoncé hier (Campagne panafricaine sur la limitation du nombre de mandat présidentiel…), le chef de l’Etat béninois Patrice Talon a honoré de sa présence la deuxième journée. Et au-delà d’une simple présence, la bonne surprise, c’est que le Président du Bénin s’est engagé publiquement, ce samedi 10 juillet dans la salle bleue du Palais des Congrès de Cotonou, à transmettre le pouvoir en mai 2026 à la fin de son second mandat en 2026.

« (…) Je mesure la portée du relais et devant vous combien je vais m’engager, vous prendre à témoin pour passer ce relais, le troisième dimanche de mai 2026, à celui qui aura la confiance du peuple béninois », a déclaré solennellement Patrice Talon, dans son allocution de circonstance. Une annonce accueillie avec des ovations nourries de l’assistance formée en majorité de jeunes. Bien plus, il veut transmettre ce relais à son successeur pour perpétuer la tradition de l’alternance. « Je voudrais vous garantir que je demanderai une dérogation au protocole d’Etat pour que le symbole de l’alternance que vous venez de me remettre fasse partie des éléments du rituel de passation de charges », a-t-il déclaré, et d’ajouter : « J’en prendrai bien soin et je le transmettrai à mon successeur en lui disant de bien lire le chiffre 2 ».

Le relais dont parle le Président béninois, c’est un sceptre symbolisant l’alternance  que lui ont remis les Universités sociales du Togo (UST), par les mains de leur Coordinateur, Prof David Dosseh. Ce témoin est fait de deux matières, l’ébène et l’or, produit par deux artisans, un ébéniste togolais et un bijoutier sénégalais, et contient 20 grammes d’or. Le 2 symbolise le nombre de mandat maximum défendu par la société civile présente à Cotonou.

À voir aussi  SÉNÉGAL - Un recours en annulation contre la levée de l’immunité d’Ousmane Sonko déposé auprès du Conseil Constitutionnel

Patrice Talon répondait en fait favorablement à une sollicitation de ce dernier lui demandant d’être l’incarnation de l’alternance politique dans l’espace CEDEAO, la problématique centrale ou la finalité de cette rencontre de Cotonou, tout en refusant d’être cité en exemple ou en donneur de leçon dans la promotion de cet idéal en Afrique de l’ouest. « Excellence, votre pays peut-il produire un vaccin contre cette pandémie ? » créée par le « virus du 3e mandat en Afrique ? ». « Pourriez-vous alors accepter ce témoin symbolique pour que Cotonou devienne la capitale de la limitation de mandat en Afrique ? », voilà les questions à lui posées par Prof David Dosseh.

En clair, Patrice Talon s’engage publiquement et solennellement à respecter la Constitution du Bénin, la limitation du mandat présidentiel y inscrite d’ailleurs en lettres d’or, de  ne pas briguer de 3e mandat et donc de transmettre le 3e dimanche du mois de mai 2026 à son successeur qui sera élu. Cet engagement du Président béninois devant la jeunesse de la CEDEAO scelle la réussite totale de ce sommet citoyen organisé par les UST, le Centre de recherche sur l’Etat de droit en Afrique (CREA), la Coalition Tournons La Page (TLP) et autres partenaires.

Nous y reviendrons.

Source : Le Tabloïd

       

Laisser un commentaire