Connect with us

LIBÉRIA

LIBERIA : George Weah élu président de la République.

Publie

le

Ça y est, le Liberia a un nouveau président. Et il s’appelle George Weah. La victoire de l’ancienne star du football, Ballon d’or en 1995, a été annoncée ce jeudi 28 décembre 2017, en fin d’après midi.

En 2005, pour sa première candidature, Gorges Weah avait été battu par Ellen Johnson Sirleaf au second tour. En 2011, c’est la même Ellen Jonhson qui l’a éliminé lors de sa candidature pour la vice-présidence.

Le 10 octobre dernier, celui qui est devenu entre temps, sénateur de la province de Montserrado est arrivé en tête du premier tour de la présidentielle avec 38,4 %. Le second tour qui devait se tenir le 7 novembre dernier a été repoussé par la cour suprême après un recours déposé par Charles Brumskine, arrivé troisième au premier tour. Le scrutin s’est finalement tenu mardi 26 décembre dernier. Gorges Weah a été élu avec 61,5% des voix après dépouillement de 98,1% des suffrages. Contre 38,5% pour son adversaire, le vice-président Joseph Boakai.

L’ancien footballeur succédera à Ellen Johnson Sirleaf  janvier  prochain.

Continuer la lecture
Cliquez ici pour commenter

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A LA UNE

LIBERIA – La Commission électorale déclare Joseph Boakai officiellement vainqueur de la présidentielle

Publie

le

Le vétéran de la politique libérienne Joseph Boakai a été déclaré ce lundi v20 novembre 2023 ainqueur de la présidentielle contre le sortant George Weah par la Commission électorale nationale après dépouillement des bulletins de tous les bureaux de vote. Joseph Boakai l’emporte avec 50,64% des voix, contre 49,36% de voix pour George Weah, a dit devant la presse Davidetta Browne Lansanah, présidente de la commission (NEC).

Pour rappel, L’ex-star du football et président sortant du Liberia George Weah a admis vendredi sa défaite à l’élection présidentielle après une course serrée, ce qui devrait assurer une passation de pouvoir en douceur avec son rival Joseph Boakai dans ce pays d’Afrique de l’Ouest où le souvenir des guerres civiles reste vivace.

Continuer la lecture

AFRIQUE DE L’OUEST

LIBÉRIA – La réduction du mandat présidentiel rejetée par les Libériens

Publie

le

Le peuple libien a rejeté les huit propositions faites par le président de la République, Georges Weah. Les résultats du référendum du 8 décembre 2020 ont été publiés par la CommissionÉlectorale Nationale (NEC) le 1er avril 2021, soit quatre mois plus tard en raison des recours déposés par l’opposition. Les huit amendements introduits par le chef de l’Etat ont recueilli plus de 50% de oui, ce qui est loin du seuil des deux tiers prévus par la Constitution du Libéria. Parmi ces réformes proposées par Georges Weah, figurent principalement la réduction de la durée du mandat présidentiel de six à cinq ans et celle des sénateurs de neuf à sept ans.

Le peuple libérien était appelé aux urnes le 8 décembre 2020 pour se prononcer sur les huit amendements constitutionnels présentés par le chef de l’Etat, Georges Weah. 2,5 millions de citoyens ont voté dans ce référendum. Les Libériens ont rejeté les réformes du président qui portent spécialement sur la réduction du mandat présidentiel de six à cinq ans et celui des sénateurs de neuf à sept ans, mais aussi l’autorisation de la double nationalité. Georges Weah estime vouloir mettre un terme au long mandat des élus mais, malgré cette intention positive, le peuple libérien n’a pas approuvé ces changements dans la Constitution de 1986. En effet, beaucoup de citoyens libériens pensent que les réformes constitutionnelles souhaitées par le président de la République sont juste un prétexte pour se frayer un chemin vers un troisième mandat comme c’est le cas avec les chefs d’Etat guinéen Alpha Condé et ivoirien Alassane Ouattara. 

Les libériens s’opposent également à la double nationalité car, disent-ils, l’élite « américano-libérienne », dont de nombreux membres sont secrètement citoyens des Etats-Unis, s’empare des richesses du pays pour acheter par la suite des propriétés aux Etats-Unis.

A noter que Georges Weah est à la tête du Libéria depuis 2018. Il n’est pas parvenu à redresser l’économie de ce pays de l’Afrique de l’Ouest marqué par la guerre civile de 1989-2003 et l’épidémie d’Ebola de 2014-2016. Avec la pandémie liée au coronavirus, le Libéria traverse des moments difficiles. C’est pourquoi, le peuple libérien a des doutes sur les vraies intentions du président, unique footballeur ballon d’or dans le continent quant aux réformes constitutionnelles proposées.

Continuer la lecture

AFRIQUE DE L’OUEST

LIBERIA : Bilan à mis parcours du président Georges Weah

Publie

le

L’ancien international de football et actuel président du Liberia, Georges Weah, a bouclé ses trois ans à la tête du pays depuis son élection le 18 janvier 2018. Son bilan à mis parcours est mitigé, entre des promesses non tenues et une déception croissante du peuple, le tout dans un contexte de crise sanitaire qui a mis à terre l’économie de beaucoup de pays. Il lui reste encore trois autres années avant le terme de son premier mandat, et le peuple attend beaucoup de lui.

L’élection de Georges Weah à la tête du Liberia au mois de janvier 2018 avait suscité beaucoup d’espoir surtout chez les jeunes. Avec son programme ambitieux en faveur des pauvres et de la jeunesse, Georges Weah a été élu avec 61,5% des suffrages. Trois ans plus tard, c’est le statu quo, la situation reste très difficile pour la majorité des Libériens.

A cela s’ajoute l’impact de la crise sanitaire actuelle de la Covid-19 même si le pays n’a enregistré que 1912 cas avec 84 décès. Le confinement décrété par le président Georges Weah au cours du mois d’avril 2020 a aggravé la sécurité alimentaire et a freiné l’apport touristique qui représente un poids considérable dans le développement économique du pays. Le PIB s’est contracté de 3 % en 2020 dans ce pays d’Afrique de l’ouest de moins de cinq millions d’habitants, marqué par la guerre civile de 1989-2003 et l’épidémie d’Ebola de 2014-2016.

Parmi les 87 promesses du président Georges Weah lors de sa campagne, seules 5 ont été concrétisées après trois ans selon Naymote, une ONG chargée d’évaluer  les réalisations du président libérien. Dans ces cinq réalisations remarquables du chef de l’État, figurent la gratuité de l’université publique, les constructions de routes et les travaux de rénovations de certains bidonvilles. Mais, ces projets aussi ambitieux soient-ils, sont ternis par des soupçons de corruption et de fraude. 

Sur le plan politique, les résultats définitifs issus du scrutin du 8 décembre 2020 n’ont toujours pas été annoncés. Des élections sénatoriales couplées à un référendum visant à modifier la Constitution mais le peuple n’est toujours pas édifié. Selon les résultats partiels, le parti au pouvoir a perdu des sénateurs et le « non » au référendum est majoritaire. Ledit référendum concernait la réduction du mandat présidentiel mais les opposants ont battu campagne jusqu’à ce que le « non » l’emporte. En effet, ils craignaient que cette modification de la Constitution n’ouvre la porte d’un possible troisième mandat au président Georges Weah.

Continuer la lecture

DERNIERS ARTICLES

FACEBOOK

PUB

NEWS +