Home SÉNÉGAL SÉNÉGAL – Ousmane Sonko victime d’un assassinat manqué ?

SÉNÉGAL – Ousmane Sonko victime d’un assassinat manqué ?

0
Ousmane Sonko

L’opposant politique sénégalais Ousmane Sonko revient de loin. L’homme, par ailleurs, maire de Ziguinchor et président du parti Patriotes du Sénégal pour le Travail, l’Éthique et la Fraternité ( PASTEF ) a affirmé dans une vidéo publiée sur les réseaux sociaux le 10 juin 2022, avoir été victime d’une tentative d’assassinat. Selon lui, les faits se sont produits le 08 Juin, jour de la manifestation organisée par sa coalition politique Yewwi Askan Wi à la place de la nation à Dakar. Des vis de trois pneus de la voiture qu’il avait utilisée pour se rendre à la manifestation auraient été fragilisées par des individus. 

“Ce jour-là, des individus ont fragilisé les vis de la voiture dans laquelle j’étais en allant à la manifestation. Par chance, en rentrant nous n’avons pas roulé vite et d’ailleurs je n’étais plus dans cette même voiture”, a déclaré Ousmane Sonko dans son intervention. Malgré ces révélations qui donnent froid dans le dos, l’homme politique ne se dit guère surpris d’autant plus qu’à la veille de ladite manifestation, un proche du pouvoir sénégalais avait appelé à son assassinat. Il fait sans doute référence à la surprenante sortie d’Hamath Suzanne Camara, président de l’Alliance Pour la République ( APR ) qui appelait vertement à  » l’exécution  » du maire de Ziguinchor. 

Tant qu’Ousmane Sonko vivra, il n’y aura pas de paix au Sénégal. Il doit être exécuté parce que c’est un adepte de la violence”, avait dit Hamath Camara dans une courte vidéo. 

Le leader du PASTEF a en outre dressé un sombre tableau de la justice de son pays, arguant que celui qui a appelé à son meurtre serait déjà arrêté s’il était de l’opposition. Avec des mots durs, il a affirmé que l’intention de ceux qui ont posé cet acte était de l’éliminer. “Je veux dire à ceux qui me menacent qu’ils me font rire. Leur vrai désir, c’est de m’éliminer. Nous avons en face de nous, des assassins. Nous faisons face à une justice à double vitesse parce que si le monsieur qui a appelé à me tuer faisait partie de l’opposition, il serait en prison au moment où je parle  », a déploré l’opposant indigné. 

À voir aussi  COTE D'IVOIRE : La Déclaration du PDCI-RDA depuis Paris.

Si ces révélations d’Ousmane Sonko ont choqué de nombreux sénégalais, certains proches du pouvoir de Dakar les ont totalement mis en doute. C’est le cas de Matar Diop, coordonnateur des Jeunes Mackystes ( COJEM). “Ousmane Sonko est un as en manipulation. Comment un véhicule dont la valeur marchande est plus de 60 millions peut rouler sur quatre kilomètres sans signaler la panne ? Même une ceinture de sécurité non attachée est signalée par le véhicule”, a-t-il dit. 

Rappelons qu’Ousmane Sonko est l’un des principaux opposants au régime de Macky Sall. Véritable révélation lors de l’élection présidentielle de 2019, il avait créé la surprise en occupant la troisième place. Depuis, il jouit d’une forte popularité au sein de la population sénégalaise qui voit en lui le symbole du renouveau et du dynamisme de la nouvelle classe politique du pays.

       

Laisser un commentaire