Home AMÉRIQUE ÉTATS-UNIS – Le président Joe Biden défend sa décision de quitter l’Afghanistan

ÉTATS-UNIS – Le président Joe Biden défend sa décision de quitter l’Afghanistan

0
Joe Biden @Page Facebook Joe Biden

Joe Biden a défendu mardi 31 août 2021 sa décision de quitter définitivement l’Afghanistan. Le président des États-Unis s’est exprimé dans un discours à la Maison Blanche.

Dans un discours prononcé à la Maison Blanche, mardi 31 août, Joe Biden est revenu largement sur la décision des États-Unis de quitter l’Afghanistan. Malgré les vives critiques autour des opérations d’évacuation chaotiques et endeuillées par un lourd attentat, Joe Biden pense que c’était la meilleure décision. Après 17 jours d’évacuation marqué par un attentat meurtrier, Joe Biden s’est présenté devant les caméras déterminé et serein. Il n’a pas manqué de rappeler pourquoi cette décision a été prise. « Quand j’étais candidat à la présidence, je me suis engagé auprès des Américains à finir cette guerre. Aujourd’hui, je tiens cet engagement. Il était temps d’être à nouveau honnête avec les Américains. »

Le président américain a critiqué l’incapacité du gouvernement afghan déchu à organiser la riposte à l’offensive des talibans, qui a contraint les Etats-Unis et leurs alliés de l’Otan à une évacuation en urgence humiliante. Il a par ailleurs souligné le rôle joué par son prédécesseur, Donald Trump, dans la situation actuelle. L’accord conclu par l’administration Trump avec les talibans a permis, selon lui, de libérer 5.000 prisonniers en 2020. Certains des principaux officiers taliban, qui figurent parmi ceux qui ont pris le contrôle aujourd’hui ont bénéficié de cette libération.” « Au moment où j’ai pris mes fonctions, les talibans se trouvaient militairement dans leur plus forte position depuis 2001 puisqu’ils contrôlent près de la moitié du pays », a-t-il affirmé le président américain.

À voir aussi  FRANCE - Emmanuel Macron propose de réserver 3 à 5% des doses de vaccins à l’Afrique

Pour rappel, c’est en 2001 que les Américains sont entrés en Afghanistan à la tête d’une coalition internationale, pour chasser du pouvoir les talibans en raison de leur refus de livrer le chef d’al-Qaïda, Oussama ben Laden, après les attentats du 11-Septembre aux États-Unis. 

       

Laisser un commentaire