Home ALGÉRIE ALGÉRIE : Karim Tabbou condamné à un an de prison avec sursis

ALGÉRIE : Karim Tabbou condamné à un an de prison avec sursis

0
Karim Tabbou @Algérie360

Karim Tabou, figure marquante du mouvement de contestation en Algérie, a été condamné pour « atteinte à la sûreté nationale », ce lundi 07 décembre 2020, à un an de prison avec sursis et à payer une amende de 100 000 dinars (environs 650 euros).

Le verdict est tombé pour Karim Tabbou, leader du parti d’opposition l’Union démocratique et sociale (UDS). Il a été condamné, par le tribunal de Koléa, près d’Alger, à une peine d’un an de prison avec sursis pour « atteinte à la sûreté nationale ». Il doit payer en sus une amende de 100 000 dinars soit environ 650 euros. Il lui est surtout reproché ses critiques, lors d’un rassemblement en 2019, contre le Président français Emmanuel Macron qu’il accuse d’“hypocrisie politique” pour son soutien à un pouvoir arrogant qui emprisonne des journalistes, bafoue les libertés publiques et soumet la justice à son diktat. 

« Il est vraiment malheureux de condamner une personne à deux reprises sous le même chef d’accusation. C’est une violation de la loi. Notre combat continue pour un Etat de droit », a réagi son avocate Me Nassima Rezazgui.

À voir aussi  SENEGAL : Cheikh Seydi Ababacar Mbengue élevé au rang de chevalier de l’Ordre national du Lion. 

Karim Tabbou est une figure de proue du « Hirak », mouvement contestataire le plus populaire d’Algérie. Né en février 2019 d’un ras-le-bol généralisé des Algériens, le Hirak réclame un profond changement du « système » politique en place depuis l’indépendance du pays en 1962. En raison de la crise pandémie du coronavirus, les rassemblements hebdomadaires du mouvement avaient été suspendus, en mars 2020.

       

Laisser un commentaire