Home CULTURE SÉNÉGAL – À la découverte de Thierno Guèye, auteur et étudiant en...

SÉNÉGAL – À la découverte de Thierno Guèye, auteur et étudiant en droit

0
Thierno Guèye, Auteur

Né à Darou Mousty en juin 1996, Thierno Guéye est un étudiant en droit à l’université Gaston Berger de Saint-Louis et écrivain dont le genre de prédilection est la poésie. Il est lié à la littérature par un amour qui s’est manifesté depuis ses premiers pas d’écolier. A 25 ans seulement, il est déjà auteur de quatre ouvrages que sont : “les amours : la mère et la femme aimée” ; “Tout haut, Touba” ; “Darou Mouhty : j’y suis, j’y reste”; “Et le cri humain”.

Publié en 2019, « les amours : la mère et la femme aimée » est son premier ouvrage. Il a été édité par la maison d’édition Edilivre. Ce recueil est un chant destiné à rendre hommage à deux créatures d’une profonde particularité. Même s’il est impossible de les chanter à la hauteur de leur mérite, il est important de dire quelques mots, pour juste montrer qu’on pense à elles. Ce livre vise à faire savoir que la mère est digne de respect et de considération, qu’elle ne doit pas être chagrinée. S’agissant de la femme aimée, cet ouvrage est une sorte d’aveu de notre incapacité à vivre sans elle. Incombant ainsi à l’homme de l’égayer, de s’évertuer à ne pas lui déplaire.

Quelques mois plus tard, le natif de Darou Mousty va procéder à la publication de son deuxième recueil de poèmes intitulé « Tout haut, Touba », livre paru aux éditions Artige. Cet ouvrage tourne autour de l’environnement spirituel de l’auteur. En effet, il aborde dans cet ouvrage tout ce qui gravite autour du Mouridisme sans avoir la prétention de faire le tour. Le recueil traduit sa volonté ferme d’apporter tant soit peu une contribution dans l’univers mouride. Il y rend hommage à tous ceux qui font bouger cette grande confrérie. C’était une occasion inespérée aussi pour l’auteur d’exprimer sa gratitude à la première et ultime référence : Cheikh Ahmadou Bamba.

Thierno Guèye, Auteur

Suite logique du livre « Tout haut, Touba », son troisième opus « Darou Mouhty : j’y suis, j’y reste » a fait sa parution aux éditions Artige en 2020. Dans un lyrisme profond, ce recueil est un chant à l’honneur de la terre de l’auteur, la terre sainte de Thierno Ibra Faty. II y véhicule et y crie une appartenance dont il est fier. L’ouvrage est la voie par laquelle l’auteur souhaite partager le plaisir que lui confère le Créateur en le faisant séjourner sur terre, sur le sol choisi du choix de Bamba.

À voir aussi  SÉNÉGAL - Le célébre photographe Boubacar Touré Mandemory lauréat 2020 de l'association de la presse panafricaine

C’est un livre inspiré par le devoir et qui s’efforce d’ébruiter les sublimes douceurs et les belles vertus qu’on peut creuser partout ailleurs mais qu’on ne trouvera que chez celui qui eut l’entière confiance du serviteur prophétique.

Thierno nous vient avec son quatrième livre « Le cri humain » publié par l’Harmattan Sénégal. Entre dénonciations et interrogations, ce livre se veut, à travers une poésie légère, une étude sur l’Homme et la situation de son état d’origine par rapport aux changements multiples le concernant et qui se déroulent dans son environnement. Il insiste sur ses contradictions et ses agissements qui sortent parfois du cadre défini à son humanité. Il appelle la jeunesse à une prise de conscience tout en mettant en avant ceux qui peuvent servir de références.

Thierno Guéye vit de littérature tout en la faisant vivre. Passionné de poésie, il a l’ambition de mieux démontrer son talent avec des publications portées par les autres genres littéraires comme le roman et l’essai.

       

Laisser un commentaire